Illustration d'un collège.
Illustration d'un collège. — M.LIBERT/20 MINUTES

COLERE

Nord: Les profs «stylos rouges» annoncent que tous les élèves seront désormais notés 20/20

Dans l’académie de Lille, le mouvement « stylos rouges » des profs en colère a décidé de pratiquer la rétention des notes et des évaluations des élèves…

  • Les profs contestataires du mouvement des « stylos rouges » de l’académie de Lille annoncent qu’ils vont désormais systématiquement noter les élèves avec un 20/20.
  • Les enseignants en colère veulent se faire entendre du gouvernement en multipliant ce genre d’actions symboliques.
  • Les « stylos rouges » revendiquent une revalorisation de salaires et, surtout, une reconnaissance du métier d’enseignant.

Après les « gilets jaunes », voilà les «stylos rouges ». Des milliers de professeurs en colère ont lancé leur mouvement de protestation sur Facebook, le 12 décembre. Les profs contestataires appartenant à l’académie de Lille ont annoncé qu’à partir de lundi, ils noteraient systématiquement toutes leurs copies avec un 20/20.

S’estimant eux aussi oubliés par le gouvernement, les enseignants, du primaire comme du secondaire, souhaitent se faire entendre en multipliant ce genre d’actions emblématiques. Ce samedi, à midi, une partie des « stylos rouges » se réunit devant l’école Rollin-Quinet, à Lille, pour mettre en scène cette façon de noter dissidente.

Une rétention des notes et des évaluations

« L’Education nationale nous demande d’appliquer une évaluation positive et bienveillante pour les élèves. Le ministère ne pourra pas nous reprocher de faire un geste pour que tout le monde ait ses examens », ironise un des « stylos rouges » nordistes.

En fait, les profs ont décidé d’effectuer une « rétention des notes et des évaluations ». « Nous allons garder les copies avec les vraies évaluations, mais nous ne fournirons que des notes et des évaluations maximales aux élèves et à l’administration, précise cet enseignant en colère. C’est un moyen de pression pour engorger les systèmes d’examen et faire enfin réagir le ministère. »

Comme les « gilets jaunes », les « stylos rouges » ont décidé de passer outre les traditionnels moyens d’action syndicale qu’ils ne jugent « pas assez efficaces ». Une nouvelle réunion doit avoir lieu, mercredi, à Lille, pour mettre en place d’autres types de mobilisation.

Une image publique désastreuse

« Nous réclamons une revalorisation de salaires et, surtout, une reconnaissance de notre métier qui véhicule une image publique désastreuse », indique un porte-parole du mouvement. Dans l’académie de Lille, les « stylos rouges » revendiquent aussi moins d’élèves par classe ou encore la fin des statuts précaires.

Le mouvement s’appuie désormais sur environ 50.000 personnes au niveau national, essentiellement des profs, mais aussi des membres du personnel (psychologues, conseillers d’éducation…). Dans l’académie de Lille, ils sont environ 1.500 à suivre la page Facebook.

« On écoute, on observe, c’est un mouvement qu’on prend au sérieux », souligne-t-on au ministère, interrogé par l’AFP. Mais « sur un certain nombre de points, comme le pouvoir d’achat, le dialogue social, le respect des professeurs, des réponses ont déjà été apportées », assure-t-on.