Nord: Avant Noël, sept jouets jugés dangereux font l'objet d'un rappel

CONSOMMATION La préfecture du Nord signale une liste de jouets qui ont fait l'objet d'un contrôle et présentent un danger pour l'utilisateur...

Gilles Durand

— 

Les analyses de jouets sont effectuées au laboratoire du service commun des laboratoires (SCL) au Centre du Certia, à Vilkleneuve d'Ascq.
Les analyses de jouets sont effectuées au laboratoire du service commun des laboratoires (SCL) au Centre du Certia, à Vilkleneuve d'Ascq. — M.LIBERT/20 MINUTES

Voilà une liste de jouets que le père Noël n’apportera pas ! Les services de la préfecture du Nord viennent de dévoiler les résultats d’un contrôle départemental portant, depuis le mois de septembre, sur 27 jouets sur lesquels « un doute existait en termes de sécurité », précise le communiqué.

Sept jouets ou jeux ont ainsi été jugés non conformes et dangereux. Ils font l’objet d’une mesure de retrait ou de rappel auprès des consommateurs. Parmi ces jouets fabriqués en Chine figurent un jouet de bain, de marque Phidal, présentant des éléments ingérables par les enfants ; un clavier électronique homcom, de marque Buddy Fun, dont le tabouret est instable ; une peluche Masha and the bear, présentant des éléments ingérables et une peluche coussin éléphant, de marque Rainbow fox, qui affiche un risque d’accès au rembourrage.

A l’échelle européenne

A noter aussi le cas d’une pâte slime, cette manière gluante, visqueuse et souvent colorée, « dont l’analyse a révélé une toxicité due à une quantité trop importante d’un ingrédient », souligne la direction de la Protection des Populations (DDPP). Le rappel de ce produit s’est organisé à l’échelle européenne.

Par ailleurs, quatre autres types de jouet ont simplement été considérés comme non conformes. La liste des produits faisant l’objet d’un rappel est disponible sur le site du ministère de l'Economie.