Lille

« Ma fonction était un peu rock'n'roll »

Nicole Klein

Nicole Klein

Ex-préfète déléguée à l'Egalité des chances dans le Nord.

Après presque deux ans et demi dans le Nord, vous venez d'être préfète des les Hautes-Alpes. Quel souvenir garderez-vous de votre passage ?

J'ai été la première préfète à l'Egalité des chances, et je suis fière d'avoir ouvert cette mission ici. Le Nord a des difficultés. Dans certaines familles, les parents et les enfants sont chômeurs, il faut se battre pour eux. Mais j'ai vu des quartiers se redresser grâce aux habitants et aux très nombreuses associations.

De quoi êtes-vous la plus fière ?

Il a fallu mener un gros travail sur l'hébergement d'urgence, la crise des Don Quichotte [l'hiver 2007],et le renouvellement urbain. Sur ce dernier dossier, Jacques Marissiaux [maire PS de Bruay-sur-l'Escaut] m'avait appelée la « fée de l'Anru » [Agence nationale pour la rénovation urbaine]. Cela m'a fait plaisir car je me suis beaucoup battue pour obtenir des financements.

Avez-vous eu suffisamment de moyens ?

Evidemment, ma fonction était toujours un peu rock'n'roll, entre différents services de l'Etat et le besoin de financements. Mais je m'en suis sortie, notamment grâce à mon expérience.