Nord: Quand des jardins pédagogiques servent d'ateliers thérapeutiques en psychiatrie

SANTE L'établissement public de santé mentale (EPSM) de Saint-André, près de Lille, gère un centre horticole qui vient de recevoir un prix national. Visite...

Gilles Durand

— 

Le jardin pédagogique de l'hôpital psychiatrique de Saint-André, près de Lille.
Le jardin pédagogique de l'hôpital psychiatrique de Saint-André, près de Lille. — G. Durand / 20 Minutes
  • Le jardin pédagogique de l’hôpital psychiatrique de Saint-André, près de Lille, vient d’obtenir le Grand prix de la Société nationale d’horticulture.
  • Depuis sept ans, ce jardin pédagogique sert d’atelier thérapeutique pour des patients suivis par l’hôpital.
  • Ce jardin est constitué de plusieurs espaces comportant des potagers, une serre et plusieurs lieux abritant des animaux de la ferme.

Il faut cultiver son jardin. Voilà sept ans que l’établissement public de santé mental (EPSM) de Saint-André, près de Lille, a mis en pratique le conseil prodigué au 18e siècle par l’écrivain et philosophe Voltaire. Et ce potager pédagogique, baptisé « Emile senteurs » et qui a vu le jour au sein de l’hôpital psychiatrique, vient même d’obtenir la Grand prix de la Société nationale d’horticulture.

« C’est la consécration suprême »

« En 2013, nous avions reçu le Premier prix. Cette fois, c’est la consécration suprême », se réjouit Etienne Grave, responsable du service socio-éducatif qui gère ce jardin singulier de 4000 m2, l’équivalent d’un petit terrain de foot.

« Il s’agit d’un lieu d’activités pour les personnes suivies par l’EPSM, hospitalisées ou non », explique Etienne Grave. Un parcours pédagogique est notamment aménagé pour améliorer le processus cognitif des patients. Mais pas que.

Une dizaine d'ateliers par jour

Grégory et Patricia, par exemple, sont invités, ce jour, à confectionner une couronne de Noël avec des plantes du jardin. Accompagnés de Corinne et Céline, ils arpentent les allées du jardin à la recherche des végétaux les plus adaptés. « On ne peut pas couper cette plante à cette période de l’année », prévient Corinne.

Des ateliers pédagogiques servent de thérapie pour les patients suivis par l'hôpital psychiatrique de Saint-André, près de Lille.
Des ateliers pédagogiques servent de thérapie pour les patients suivis par l'hôpital psychiatrique de Saint-André, près de Lille. - G. Durand / 20 Minutes

Travaux de jardinage, d’entretien ou de confection de mobilier de jardin constituent le quotidien des activités proposées. « Nous gérons une dizaine d'ateliers par jour, rappelle Etienne Grave. Le jardin n’est qu’un outil pour guider ces personnes en souffrance. Nous restons vigilants pour garantir notre travail d’éducateur. »

Une centaine de variétés de menthe

Espace vert avec des animaux de la ferme, serre abritant une centaine de variétés de menthe aux senteurs différentes, « petit à petit, nous avons adapté ce lieu et créé différents espaces, dont plusieurs jardins destinés aux potagers, aux couleurs ou au bien-être. L’objectif, c’est que les patients viennent ici par plaisir », précise-t-il.

Ce centre horticole s’est doté d’une association, Archipel, chargée de faciliter les activités, comme la Fête de la soupe, organisée en octobre, ou l’ouverture du lieu lors des Journées du Patrimoine.