VIDÉO. Lille: Le mouvement de protestation des lycéens prend de l'ampleur

ENSEIGNEMENT Plusieurs établissements sont bloqués et des centaines de lycéens ont manifesté jusqu’au rectorat…

Mikael Libert

— 

Les lycéens ont manifesté devant le rectorat de l'Académie de Lille.
Les lycéens ont manifesté devant le rectorat de l'Académie de Lille. — M.Libert / 20 Minutes

Ce jeudi, les lycéens de la métropole Lilloise se sont de nouveau mobilisés pour protester contre, notamment, Parcourssup. Plusieurs établissements ont été bloqués et une manifestation s’est déroulée dans le centre-ville de Lille.

Depuis le début de la semaine, le mouvement de protestation des lycéens prend de l’ampleur. Jeudi matin, les lycées, entre autres, Montebello et Fénelon, à Lille, étaient bloqués. Les motifs de la colère ne sont cependant pas nouveaux. Les lycéens mobilisés fustigent la réforme du Baccalauréat, Parcoursup et la mise en œuvre du Service national universel.

Manifestation improvisée jusqu’au rectorat

En milieu de matinée, ils étaient environ 1.500 a se rassembler sur la place de la République. Plus ou moins encadrés par quelques « gilets jaunes » et quelques syndicalistes de la CGT, les lycéens sont partis en manifestation improvisée dans les rues de Lille.

Le but à atteindre était le rectorat de l’académie de Lille, situé dans le Vieux-Lille. Le cortège y est arrivé peu avant midi. Après avoir occupé la rue devant le bâtiment pendant une bonne demi-heure, les manifestants ont été priés de quitter les lieux par la police.

Plusieurs interpellations

C’est à ce moment que l’ambiance a commencé à se tendre. Repoussés dans les rues commerçantes du Vieux-Lille, certains manifestants ont jeté des objets et des pétards sur les forces de l’ordre. Plusieurs interpellations ont eu lieu mais les policiers n’ont pas fait usage de grenades lacrymogènes.

Il n’y a eu que très peu de dégradations, mis à part quelques poubelles lancées sur la chaussée. Vers 12h30, le calme est revenu après que les groupes de lycéens ont été dispersés.

En fin de journée, la préfecture a communiqué le chiffre de 47 interpellations dans le Nord, et notamment à Lille. Ce sont par ailleurs une trentaine d’établissements qui ont été bloqués dans le département, trois véhicules ont été incendiés ainsi que 23 poubelles.