Illustration d'un autocuiseur.
Illustration d'un autocuiseur. — F. Elsner / 20 Minutes

CONSOMMATION

Attention danger! Des autocuiseurs, vendus notamment sur Internet, ne sont pas conformes

C’est la direction de l’Environnement (Dreal) des Hauts-de-France qui est chargée de mener les contrôles et l’enquête nationale sur des autocuiseurs défaillants…

  • Une enquête sur la conformité des autocuiseurs, vendus notamment sur Internet, est menée par la direction de l’Environnement des Hauts-de-France, mais pour toute la France.
  • Cinq modèles de cocottes-minute ont d’ores et déjà été rappelés.
  • Trois accidents ont été recensés depuis le début de l’opération de surveillance.

RECTIFICATIF: Le terme «cocotte-minute» étant une marque déposée par le fabricant Seb. Il a été supprimé de l'article pour ne pas provoquer de confusion. La marque Seb n'est, en effet, pas concerné par le rappel de ses Cocotte-minute.

Des autocuiseurs dangereuses. Une action de contrôle visant à vérifier la conformité de la tenue à la pression de ces appareils ménagers est actuellement menée par la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Dreal) des Hauts-de-France, a-t-on appris, ce mercredi.

Sont notamment visés les appareils mis en vente via Internet. Une trentaine de modèles ont été prélevés chez les distributeurs concernés et dans les entrepôts des enseignes de la distribution en ligne. « Si tous les essais ne sont pas terminés, il apparaît d’ores et déjà que certains modèles d’autocuiseurs ne répondent pas aux exigences essentielles de sécurité », prévient la préfecture du Nord, dans un communiqué.

Un fabricant sanctionné

« A ce jour, cinq rappels de produits ont été effectués. En parallèle, une amende administrative a été prise par la préfecture de police de Paris à l’encontre d’un fabricant », précise les autorités, sans toutefois préciser lequel.

D'après le site 60 millions de consommateurs, les quatre marques concernés par le rappel sont : Bäcken, modèle Kool’or DSW 22-7L et modèle Steamcook 6 l - 8 l - 10 l, Arthur Martin, modèle AM 2240 Set Clic-Clac et Artmétal, modèle Les Maîtres Cuisiniers.

Selon la préfecture, quatre incidents ont été identifiés en France, dont trois avec des brûlures de personne au second degré, depuis le début de l’opération de surveillance. « Les descriptions de l’accident faites par les victimes sont similaires : une ouverture brutale lors de la manipulation du couvercle, la projection du contenu dans l’environnement et une projection en arrière de la victime », note le communiqué.

« Pour éviter les risques de brûlures, les fabricants d’autocuiseurs doivent prévoir des dispositifs conformes aux exigences de sécurité fixées par une directive européenne. Par exemple, il ne doit pas être possible d’ouvrir un autocuiseur sous pression », rappelle la préfecture du Nord.