Lille: Gérald Darmanin a du mal à démissionner de son poste à la Métropole de Lille

POLITIQUE Le ministre Gérald Darmanin avait promis de quitter ses fonctions de vice-président de la Métropole de Lille (MEL). Un mois après, il est toujours en poste…

G.D.

— 

Gerald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes Publics
Gerald Darmanin, Ministre de l'Action et des Comptes Publics — SIPA

Mise à jour: Le cabinet de Gérald Darmanin a annoncé à 20 Minutes, mercredi 28 novembre, que le courrier de démission était arrivé à la Métropole de Lille.

Ce n’est pas son premier oubli. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, n’a toujours pas démissionné de son poste de vice-président de la sécurité des transports en commun à la Métropole de Lille (MEL), alors qu’il en avait fait la promesse il y a un mois, révèle La Voix du Nord.

Engagement auprès de la Haute Autorité

Or, depuis son annonce, le ministre - qui est aussi premier adjoint à la mairie de Tourcoing - n’a toujours pas officialisé sa démission. Gérald Darmanin avait déjà mis beaucoup de temps pour se souvenir de cet engagement.

Dans sa déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, en juillet 2017, il certifiait « sur l’honneur » que ses mandats, dont celui de vice-président de la Métropole de Lille, prendraient fin « lors des prochaines séances plénières ».

Chéque de remboursement

Fin novembre 2017, il avait également dû annoncer qu’il renonçait à ses indemnités à la MEL à la suite d’une polémique sur son cumul des mandats. Son chèque de remboursement était arrivé le jour où 20 Minutes s’était intéressé à l’affaire.

Enfin, en septembre 2018, le site d’informations Médiacités dénonçait, cette fois, l’absentéisme du ministre au conseil régional où il siège en tant que conseiller. Problème : il touchait son indemnité complète de conseiller alors qu’il n’était présent qu’à 20 % des séances. Or, selon le règlement de la Région, les indemnités sont normalement versées au pro rata des présences.