Pas-de-Calais: Le coup de pouce d’Emmanuel Macron pour une employée de Carrefour à Liévin

EMPLOI Une jeune femme a pu obtenir un CDI après avoir rencontré le président de la République, en déplacement dans le Pas-de-Calais…

Mikael Libert

— 

Illustration de l'enseigne Carrefour.
Illustration de l'enseigne Carrefour. — F. Lodi / SIPA

Vendredi, à Liévin, dans le Pas-de-Calais, une employée en CDD chez Carrefour a interpellé Emmanuel Macron pour lui demander s’il prévoyait des mesures pour l’emploi des Jeunes. Le président lui avait répondu vouloir « favoriser l’emploi durable » ont rapporté  nos confrères d’Europe 1.

Le président s’est ensuite éclipsé pour assister à une réunion. Pour autant, il n’avait pas oublié le parcours de cette jeune caissière de 19 ans, habituée à enchaîner les contrats précaires. A l’issue d’une réunion, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, est revenu vers la jeune femme pour lui demander son numéro de téléphone.

« Pour le CDI, c’est réglé »

Une demi-heure plus tard, Emmanuel Macron a glissé à l’employée de Carrefour : « pour le CDI, c’est réglé ». Un miracle rendu possible grâce à un échange de textos entre Gérald Darmanin et le PDG de Carrefour, Alexandre Bompard.

Dans la foulée, la jeune femme de 19 ans a reçu un appel de la direction des ressources humaines de Carrefour lui annonçant qu’elle était convoquée dès le lendemain. Loin de la blâmer, son directeur lui a proposé un CDI, ainsi qu’à trois autres employés.

Lors du même déplacement, le président de la République avait d’ailleurs annoncé son intention de mettre en place une sorte de système de bonus/malus pour les entreprises qui ont trop souvent recours à des contrats courts. Selon France Inter, la mesure doit entrer en vigueur dès le début de l’année prochaine.