L’hommage du monde de la moto à Jason Denys

LILLE Quelques 900 personnes sont venues lui rendre un dernier hommage ce mercredi...

Gilles Durand

— 

Les obsèques du motard Jason Denys, le 11 juin 2008 à Fruges.
Les obsèques du motard Jason Denys, le 11 juin 2008 à Fruges. — Gilles Durand / 20 Minutes

«We are the champions»: la chanson de Queen résonnait tristement dans l’église de Fruges (Pas-de-Calais) ce mercredi. Une église trop petite pour accueillir les quelques 900 personnes venues rendre un dernier hommage au coureur motocycliste Jason Denys, décédé vendredi.

Sur le cercueil du jeune pilote, son casque et une statue de motard. L’émotion était grande pour accompagner sur son dernier trajet cet espoir du moto-cross, reconnu également par ses pairs comme un garçon charmant, sympathique et courageux. De nombreux coureurs du championnat des Flandres, parmi lesquels Milko et Thimothée Potisek, Arnaud Demeester, Adrien Van Beveren ou encore Mehdi Gembala, avait tenu à saluer une dernière fois le «petit prince des sables», qui, à 18 ans, semblait promis à une brillante carrière sportive.

Ses amis étaient également présents, arborant un tee-shirt frappé du chiffre 518, son numéro de dossard. Sous le porche de l’église, deux portraits rappelaient le sourire de Jason Denys. «Ça fait réfléchir », reconnaissait un de ses proches, aussi jeune que lui. «Ça valait peut-être mieux que de rester paralysé toute sa vie», osait un autre. C’est dans le bruit des motos, qui lui ont dressé une haie d’honneur, que le cercueil a rejoint son ultime demeure. Jason Denys a été enterré à Créquy, son village.

L'actualité se construit avec vous: envoyez vos témoignages, vos photos et vos vidéos en MMS au 333 20 ou à 33320 @20minutes.fr