Le régionaliste flamand au tribunal le 10 juillet

O. A. - ©2008 20 minutes

— 

Action, réaction. Comme on pouvait s'y attendre, le militant régionaliste flamand auteur de menaces de mort à l'encontre du principal d'un collège de Petite-Synthe a été renvoyé hier devant le tribunal correctionnel de Dunkerque, à l'issue de sa garde à vue. Le 10 juillet, Wido Triquet devra s'expliquer sur les motifs d'outrage et de menaces sur personne chargée d'une mission de service public. Il risque jusqu'à deux ans de prison.