Les Staf promettent d'aller aux prud'hommes

O. A. - ©2008 20 minutes

— 

Cette fois c'est sûr, ils vont au tribunal. Les sept salariés licenciés de Staf, à Hénin-Beaumont, ont décidé d'attaquer leur direction aux prud'hommes. Après leur avoir proposé un reclassement en Turquie ou au Brésil, début avril, le groupe italien a chiffré leurs indemnités avant-hier : « 3 000 euros pour cinq ans de travail, c'est trop peu », selon Alain Leclerq, l'un des ouvriers concernés. Après avoir évoqué la somme de 5 000 euros, ils comptent demander jusqu'à 25 000 euros de dédommagement au tribunal. Ils ont reçu mardi le soutien du conseil régional.