Tourcoing: Un chantier solidaire pour rénover l'appartement d'une personne âgée

SOCIETE Sans l’aide de salariés bénévoles de Castorama, Christiane n’aurait jamais eu les moyens de prendre en charge un tel chantier…

Mikael Libert

— 

Christiane habite désormais un appartement refait à neuf.
Christiane habite désormais un appartement refait à neuf. — M.Libert / 20 Minutes
  • Un projet de team building sous la forme d’un chantier solidaire.
  • En quatre jours, 22 bénévoles de Castorama ont rénové le logement de Christiane.
  • Une initiative qui pourrait être reproduite à l’échelle nationale.

En quelques jours, l’appartement d’une septuagénaire de Tourcoing a été complètement métamorphosé. Oublié le logement fané au mobilier hétéroclite, la modeste retraitée habite désormais un coquet deux-pièces lumineux au confort moderne. Un coup de baguette magique dont l’initiative revient aux salariés de l’immobilière de Castorama.

A 68 ans, Christiane habite au premier étage d’un petit immeuble appartenant au bailleur solidaire Soliha, à Tourcoing. Elle a le sourire et accueille tout le monde à coup de franches bises. Vendredi, le chantier n’était pas encore terminé alors, pour gagner le salon, c’était encore le parcours du combattant. Dans toutes les pièces, on s’affairait à faire les finitions et régler les derniers menus problèmes.

Plus utile qu’un laser game

« Ce chantier solidaire est un projet de team building que nous avons proposé à la direction. Nous voulions faire quelque chose qui rapproche les membres de notre équipe mais qui soit aussi utile », explique Bruno de la Chesnais. Au lieu de se tirer dessus au laser game, ils ont décidé d’aider les autres.

La cuisine de Christiane, avant le chantier.
La cuisine de Christiane, avant le chantier. - N.Baudel

Répartis en plusieurs équipes sur quatre jours, 22 bénévoles « bricoleurs » ont refait à neuf l’appartement de Christiane, sous la houlette de Christelle, architecte d’intérieur : « Nous avons discuté avec elle et déterminé ce qu’elle voulait. Tous les murs ont été repeints, nous lui avons fait un dressing, installé de nouveaux meubles et une cuisine équipée. Il y a eu aussi un peu de home staging ».

« Mes meubles, je les récupérais aux encombrants »

Pour l’habitante, c’était inespéré : « J’ai une petite retraite et physiquement, je n’aurais pas pu faire tout ça. Mes meubles, je les récupérais aux encombrants », glisse Christiane. Un temps sans domicile, passant par les foyers, cette petite femme a emménagé dans ce logement de Soliha il y a quatre ans. « L’appartement était correct, mais nous n’aurions jamais eu les moyens de l’aménager et le décorer de cette manière », assure Francis Akli, de Soliha.

Dans ce projet, tout le monde y trouve son compte : « Les produits sont fournis par l’entreprise sous forme de dons défiscalisables. Ça ne coûte rien au final », précise Bruno de la Chesnais. L’équipe souhaite étendre son initiative à tous les magasins Castorama en France. Le bailleur, lui, compte bien motiver d’autres enseignes de bricolage. Et si Christiane est ravie, elle a quand même un regret : « Je m’étais habituée à avoir du monde chez moi, ils vont me manquer », soupire-t-elle.