Lille: Huit mois de prison pour avoir frappé et mordu sa mère

JUSTICE L’accusée, âgée d’une vingtaine d’années, avec déjà été condamnée pour des faits similaires fin janvier 2017…

Alexandra Segond

— 

L'avocate de l'accusée a évoqué des carences affectives et éducatives" pour expliquer le geste de la jeune femme
L'avocate de l'accusée a évoqué des carences affectives et éducatives" pour expliquer le geste de la jeune femme — M.LIBERT/20 MINUTES

Lorsque les policiers sont intervenus au domicile familial à Lille, début août, raconte La Voix du Nord, le lustre du salon avait été arraché et des impacts étoilaient la vitre de la porte-fenêtre. La mère a expliqué avoir eu une nouvelle grande dispute avec sa fille aînée, Célia, âgée de 20 ans. Elle avait d’ailleurs déjà déposé une multitude de mains courantes contre sa fille.

En colère depuis l’enfance

Cela fait plusieurs années que les relations sont tendues entre la mère et la fille. Lors de cette ultime dispute, la jeune femme s’est emportée contre sa mère et l’a mordue après que celle-ci a refusé de lui donner 200 euros pour s’acheter un nouveau téléphone portable. Mais la rancœur est plus ancienne : enfant, Célia a été placée dans un foyer pour échapper au compagnon de sa mère, très violent. Elle n’avait réintégré le domicile familial qu’à la majorité, au départ de son beau-père.

« Elle a de terribles carences affectives et éducatives », a plaidé l’avocate de Célia, maître Julia Gadhile. La présidente reproche à Célia d’avoir mis en échec l’accompagnement des éducateurs et psychologues proposé pendant son adolescence. « J’avais trop de colère », a indiqué la fille aînée, reconnaissant provoquer souvent sa mère et chercher la confrontation.

Célia a finalement été condamnée à huit mois de prison dont quatre avec sursis, ainsi qu’à une mise à l’épreuve de deux ans.