Nord: Après le meurtre d'un vacancier nordiste en Corse, il n'y aura pas de procès

JUSTICE Le berger corse, soupçonné d’avoir tué un touriste nordiste, a été reconnu pénalement irresponsable de ses actes…

G.D. avec AFP

— 

Le village de Feliceto.
Le village de Feliceto. — G. Durand / 20 Minutes

Il n’y aura pas de procès. Un berger corse, soupçonné du meurtre d'un vacancier nordiste en juin 2017, a été déclaré pénalement irresponsable par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Bastia, a-t-on appris de source judiciaire, mercredi.

La justice a aussi décidé le placement en hôpital psychiatrique du trentenaire, souffrant de schizophrénie paranoïde. Il lui est également interdit de se rendre, pendant 8 ans, à Feliceto, en Haute-Corse, où il est soupçonné d’avoir commis son crime.

Aucune altercation selon les témoins

Fin juin 2017, au volant de sa voiture, le suspect avait croisé un couple de touristes à Feliceto, à quelques kilomètres de L’Ile-Rousse. Il était alors sorti de sa voiture et avait tiré sur le vacancier. Ce dernier, âgé de 57 ans, habitait la métropole de Lille et était salarié du conseil régional. Aucune altercation n’avait eu lieu, selon les témoins.

La victime était morte malgré l’intervention des pompiers qui lui avaient pratiqué un massage cardiaque et des soins d’urgence pendant plusieurs minutes. C’est son épouse qui avait appelé les secours. Elle avait été hospitalisée en état de choc.

Le meurtrier avait laissé son fusil sur place, abandonnant sa voiture pour fuir à pied. Il avait été arrêté quelques heures plus tard dans le village.