Lille: Trois écoles privées vont louer le Palais Rameau 25 ans pour un euro

RECHERCHE Dans ce monument historique Lillois, l’Yncréa va développer le premier démonstrateur européen d’agriculture urbaine…

Mikael Libert

— 

Propriété de la ville de Lille, le Palais Rameau va être loué un euro pendant 25 ans par l'Yncrea.
Propriété de la ville de Lille, le Palais Rameau va être loué un euro pendant 25 ans par l'Yncrea. — M.Libert / 20 Minutes
  • L’Yncréa va installer son démonstrateur d’agriculture urbaine dans le Palais Rameau.
  • Propriété de la mairie, le bâtiment sera mis à disposition 25 ans pour un euro.
  • En échange, l’Yncréa doit, notamment, assumer le coût de restauration du monument.

Echange de bons procédés. La ville de Lille a annoncé qu’elle allait mettre le Palais Rameau à disposition des écoles d’ingénieurs HEI, ISA et ISEN, fédérées au sein de l’Yncréa. Si le prix du loyer est symbolique, ce n’est cependant pas un cadeau que la municipalité consent à cet établissement privé. Explications.

A Lille, tout le monde connaît le Palais Rameau. Installé boulevard Vauban, ce bâtiment est une petite perle de style romano-byzantin, inauguré en 1879 et désormais classé à l’inventaire des monuments historiques. Propriété de la ville, il servait de loin en loin, essentiellement « pour des manifestations épisodiques et éphémères parce que c’est un lieu fragile qui nécessite une restauration », assure Pierre de Saintignon, premier adjoint au maire. Un chantier au coût très élevé qui n’est pas dans les priorités de la ville.

« Il y a quelque temps, nous avons été sollicités par l’Yncréa, poursuit l’adjoint. Le palais Rameau était l’endroit idéal pour son projet pédagogique de développement de l’agriculture urbaine ». Un retour aux fondamentaux pour ce bâtiment, initialement destiné à accueillir des expositions florales. Et une aubaine pour la ville.

Un investissement de près de 14 millions d’euros

Lille et l’Yncréa se sont finalement mises d’accord pour un montage financier équitable : « En échange d’un bail emphytéotique de 25 ans pour l’euro symbolique, l’Yncréa s’est engagée à restaurer entièrement le Palais pour la somme de six millions d’euros. A cela s’ajoutent huit millions pour les aménagements propres à l’activité », détaille l’élu.

L’autre condition était de garder le lieu ouvert au public. « Un démonstrateur permet de développer l’innovation dans une approche par les usages, explique Jean-Marc Idoux, DG de l’Yncréa. Ce sera un écosystème ouvert aux chercheurs, aux étudiants, mais aussi aux professionnels et aux particuliers ». Ainsi, les habitants pourront s’investir dans un espace de production agricole et se former au sein du « tech shop vert ».

Au démonstrateur d’agriculture va se greffer un démonstrateur énergétique : « Par exemple, nous réfléchissons avec la Métropole au moyen de produire de l’énergie en utilisant les eaux usées qui circulent sous le boulevard Vauban », ajoute Jean-Marc Idoux. Et tout cela pourrait aller très vite puisque l’Yncréa a dans l’idée d’investir les lieux, fin 2020.