Lille: Quelles sont les recommandations de la Cour des comptes pour la ville ?

ECONOMIE La Chambre régionale des comptes considère que la situation financière de la ville de Lille s’est « sensiblement redressée » depuis 2013, date du dernier rapport…

Gilles Durand

— 

A Arras, le 12 septembre 2014 - La Chambre regionale des Comptes.
A Arras, le 12 septembre 2014 - La Chambre regionale des Comptes. — Gilles Durand / 20 Minutes
  • La Chambre régionale des Comptes reconnaît « une meilleure maîtrise des charges » de la ville de Lille.
  • Lille se voit néanmoins reprocher d’octroyer trop de jours de congé à ses agents.
  • La CRC reproche aussi à la ville de ne pas faire payer les communes des enfants qui s’inscrivent dans les écoles lilloises.

« Une amélioration des équilibres financiers ». La Chambre régionale des comptes (CRC) a dévoilé, vendredi, son rapport sur le contrôle de gestion de la ville de Lille. Dans son bilan, la CRC reconnaît « une meilleure maîtrise des charges, surtout en matière d’achats courants ».

L’augmentation des impôts locaux a notamment permis de récolter 14 millions supplémentaires et d’améliorer la capacité d’autofinancement de la ville. La capacité de désendettement est désormais de huit ans, selon La CRC. Bref, le bilan est globalement positif, mais il y a quelques recommandations.

Faire payer les élèves des autres communes ? « Lille a accueilli dans ses écoles un nombre croissant d’élèves au cours des dernières années dans le cadre d’une gestion souple des inscriptions scolaires », précise la CRC. La scolarisation de ces élèves venus d’autres communes représente une charge conséquente. Pour la réduire, la CRC préconise de solliciter une contribution aux frais de scolarisation auprès des mairies concernés. Une mesure que la mairie n’envisage pas de mettre en œuvre.

Trop de congés pour les agents municipaux ? La CRC demande de « mettre un terme à l’octroi de jours supplémentaires » dont bénéficient les agents municipaux. « Environ 80 % des agents ont des horaires décalés et la plupart restent les derniers agents de service public en contact physique avec le public », indique la maire (PS) de Lille, Martine Aubry, laquelle estime que « ces 3 jours de congé supplémentaires, qui datent de Pierre Mauroy, sont mérités ».

Une gestion commune avec Lomme et Hellemmes ? Les fusions-associations ont été actées en 1977 avec Hellemmes et en 2000 avec Lomme. Or, selon la CRC, « la mutualisation des services » et « l’effort de rationalisation de l’organisation des services » laisse à désirer, malgré la mise en place d’une « charte de mutualisation », en 2016. L’instance de contrôle demande de « poursuivre la démarche d’intégration des administrations communales associées ».