Lille: La tarification sociale a été (un peu) élargie dans les transports en commun

TRANSPORTS La Métropole européenne de Lille a ouvert le dispositif aux bénéficiaires de deux nouvelles aides sociales…

Mikael Libert

— 

Transpole élargit sa tarification sociale.
Transpole élargit sa tarification sociale. — M.LIBERT/20 MINUTES

Lors de son dernier conseil métropolitain, vendredi, la Métropole européenne de Lille (MEL) a voté une délibération pour élargir l’accès aux tarifs sociaux des transports en commun à deux nouvelles catégories de personnes défavorisées.

On se souvient du tollé qu’avait provoqué, début 2016, l’abandon de la gratuité des transports en commun lillois pour plusieurs catégories de personnes, notamment les personnes âgées, les chômeurs ou encore les aveugles. En échange, à l’époque, Transpole avait dévoilé une nouvelle grille de prix incluant une tarification sociale basée sur le quotient familial.

Toujours pas de gratuité

Pour les ménages les plus modestes, si l’abonnement n’est pas gratuit, il reste à un prix très attractif. Par exemple, pour les personnes dont le quotient familial de la CAF est inférieur à 374 euros, l’abonnement mensuel est à 3,50 euros pour les 4-25 ans et à 7 euros pour les 26-64 ans.

Sauf que pour en bénéficier, il fallait être habitant de la MEL et fournir un certain nombre de justificatifs. Désormais, les attestations de CMU-complémentaire et les attestations de l’ Aide médicale d'Etat (AME) seront acceptées pour pouvoir prétendre à la tarification sociale. Cela concerne les personnes résidant en France de manière régulière et aussi les étrangers en situation irrégulière.

La MEL assure par ailleurs qu’un « dispositif complémentaire » sera mis en place pour les sans domicile fixe français, les victimes de violence intrafamiliale ayant quitté leur domicile, les mineurs isolés (français et étrangers) et les personnes étrangères au statut de demandeurs d’asile ou de réfugiés.