Nord : Le Nordiste Tom Dias vient d'être sacré meilleur DJ de France junior

LILLE C’est un jeune Nordiste de 16 ans, Tom Dias, qui a été nommé « Meilleur DJ de France » en catégorie junior, lors du championnat de France, à Marseille…

Amélie Allegret

— 

Le jeune DJ Tom Dias, alias TTom de Araujo.
Le jeune DJ Tom Dias, alias TTom de Araujo. — Quentin Schmitd
  • Tom Dias, 16 ans, lycéen à Haubourdin, vient d’être sacré « Meilleur DJ de France junior ».
  • Passionné par la musique depuis ses 4 ans, il partage sa passion avec son père, un ex-DJ.
  • Le DJ Quentin Mosimann, son idole, lui a envoyé une vidéo.

Tel Petit Biscuit, Tom Dias doit concilier études et musique. TTom de Araujo, de son nom de scène, vient d’être sacré, à 16 ans, « Meilleur DJ de France Junior ». Ce jeune Nordiste, passionné de mixage, est aussi un lycéen qui va bientôt passer le bac de français.

Son amour pour la musique remonte à son plus jeune âge. « Etant un ancien disc jockey, j’ai encore du matériel à la maison, raconte son père. Petit, mon fils est venu, de lui-même, me demander de lui apprendre à mixer et jouer de la batterie. »

« Un championnat offrant une reconnaissance »

Pour participer à la compétition, il a dû envoyer un set de 12 minutes avec un minimum de 5 titres, au style musical libre. Ce qui lui a permis d’être sélectionné parmi les 5 finalistes. « Il a décidé de s’inscrire tout seul au championnat de France des DJ junior. Nous n’y sommes pour rien », insiste son père.

C’est le 2 juin, à Marseille, qu’a eu lieu la finale de la 6e édition du championnat de France des DJ junior. Les 5 finalistes ont dû mixer en live devant un public et un jury de professionnels. « Il fallait assurer, sachant que c’était en direct. Les fausses notes, ça ne pardonne pas », explique son père.

Le jury, composé cette année de Jessy Matador, Papa London, Rayon-X et Tony Gomez, a noté les concurrents sur 3 critères : technique, choix musicaux et charisme ou encore interaction avec le public.

« La tête sur les épaules »

Et c’est la musique de Tom Dias, un mélange aux sonorités électro-house, qui a réussi à séduire les spectateurs. « Avec ce concours il a reçu un casque et un micro, mais c’est surtout une reconnaissance qu’il a gagnée », raconte son père.

Tom Dias avait déjà un pied dans le métier car il est animateur dans l’émission « Lille party Club 2.0 » sur Radio boomerang, à Roubaix. Le jeune homme a aussi mixé dans quelques boîtes, comme le Network à Lille, et a déjà sorti un titre sur Spotify.

Mais le petit prodige garde la tête sur les épaules. « Il voudrait en faire son métier mais il sait que peu de gens arrivent à en vivre, alors il a une roue de secours : il aime aussi le sport et le commerce », explique son père.

Il espère, dans le futur, « mixer dans de grand festival comme Tomorolland en Belgique ». En tout cas, tout semble bien parti pour lui. Après la parution de l’article de La Voix du Nord, Tom Dias a reçu une vidéo de Quentin Mosimann, son DJ préféré.