Lille: Martine Aubry tacle sévèrement Emmanuel Macron à propos des minima sociaux

POLITIQUE La maire de Lille dénonce, dans un communiqué, l'attitude du président de la République envers les pauvres...

Gilles Durand

— 

Martine Aubry, maire de Lille
Martine Aubry, maire de Lille — M.LIBERT / 20 MINUTES

Nouvelle volée de bois verts de Martine Aubry contre Emmanuel Macron. La maire (PS) de Lille a envoyé, ce mercredi, un communiqué où elle dénonce les propos du président de la République sur les minima sociaux qui, selon lui, «  coûtent un pognon dingue » sans résoudre les problèmes.

En mars 2017, en pleine campagne des présidentielles, Martine Aubry avait déjà accusé publiquement le candidat Macron de reprendre « le programme économique libéral anglo-saxon des années 1980 ».

« Un mépris de classe »

« Décidément, le Président Macron ne connaît pas la France et la vie de ceux qu’il a qualifiés de manière effrayante de "gens qui ne sont rien" », déplore, d’emblée, la maire de Lille. L’élue socialiste estime qu’il « leur oppose un mépris de classe » et qu’il a « un problème avec les pauvres » assimilés à des « fainéants et des profiteurs ».

« La véritable intention du Président […] c’est défaire méthodiquement tous les acquis obtenus depuis la Libération et le Conseil national de la Résistance pour créer une véritable solidarité nationale », glisse Martine Aubry.

« Les minima sociaux sont une bouffée d’oxygène »

Et de lister les réformes du gouvernement qui vont dans ce sens, selon elle : augmenter le point de CSG, réduire le montant de l’Aide personnalisée au logement (APL), affaiblir tous les bailleurs sociaux et supprimer les emplois aidés…

« Il est consternant de devoir rappeler encore que les aides et minima sociaux sont une bouffée d’oxygène pour les ménages les plus fragiles, assure Martine Aubry. Les abus ne sont évidemment pas acceptables et doivent être sanctionnés. Mais cela ne représente qu’une infime minorité au regard de l’immense majorité de bénéficiaires. »