Lille: L'Atelier d'Alexis donne une seconde vie à votre mobilier

LILLE Un jeune artisan, meilleur apprenti de France, vient d’ouvrir sa propre boutique éco-responsable de tapisserie-décoration, qui sera inaugurée, jeudi, dans le Vieux-Lille…

Amélie Allegret

— 

Alexis Tibaux, dans son atelier de tapisserie décoration, dans le Vieux-Lille.
Alexis Tibaux, dans son atelier de tapisserie décoration, dans le Vieux-Lille. — G. Durand / 20 Minutes
  • L’Atelier d’Alexis, une boutique de tapisserie-décoration, ouverte depuis avril, sera inauguré, jeudi.
  • Le jeune designer donne une seconde vie au mobilier qui a déjà servi.
  • Alexis Tibaux est le seul à Lille, à retaper et à styliser des abat-jour.

Remettre au goût du jour la tapisserie-décoration. C’est le pari lancé par Alexis Tibaux, 21 ans, meilleur apprenti de France 2011 en tapisserie d’ameublement.

Après sept ans d’apprentissage entre Paris et Cassel, ce jeune tapissier-designer a ouvert sa propre boutique, en avril, au 8 rue du quai, dans le Vieux-Lille. L’Atelier d’Alexis, spécialisé dans la tapisserie-décoration sera inauguré jeudi.

« Un concept 100 % récup »

Dans son atelier, Alexis retape et stylise des fauteuils, des canapés, des abat-jour trouvés sur des sites de récup' ou dans des brocantes. Les clients peuvent aussi créer leur modèle sur mesure en fonction de leurs goûts, de leurs envies et de leurs budgets.

« Le métier que je fais se perd, c’est pour ça que j’ai eu envie de faire dans la récup' car ça me permet de rendre mes meubles abordables et donc d’attirer la jeunesse qui n’a pas les moyens de payer le prix fort », raconte-il.

La boutique a aussi l’objectif d’atteindre zéro déchet. Avec les bouts de tissus qui lui restent, le designer crée des nœuds papillons, des peluches ou encore des bandeaux. « De nos jours, il est important de penser à l’environnement. Il y a assez de pollution. Pas besoin d’en rajouter », explique Alexis Tibaux.

« Une boutique proche des gens »

L’atelier est ouvert, c’est-à-dire que les gens peuvent observer l’artisan en plein travail. Ce principe et le lieu d’implantation de la boutique ont permis à Alexis d’instaurer une relation de proximité avec sa clientèle. « Ceux qui entrent dans ma boutique sont du quartier et viennent parfois, juste pour me passer le bonjour », dit-il, amusé.

Alexis Tibaux met un point d’honneur à travailler avec des produits français et expose aussi les œuvres d’artistes locaux. Et d’assurer : « Je veux montrer qu’il n’y a pas besoin d’aller dans des grandes surfaces pour trouver du mobilier qui nous plaît. »