Nord: Un ado dunkerquois abandonné par easyJet à l'aéroport de Marseille

FAITS DIVERS Une mère raconte la mésaventure vécue par son fils mineur lors d’un voyage en avion avec la compagnie low cost…

G.D.

— 

Illustration d'avion easyJjet.
Illustration d'avion easyJjet. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Quand un trajet en avion se transforme en galère. Samedi, Romain, un lycéen de 15 ans, habitant Dunkerque, embarque à Lille en début d’après-midi pour se rendre à Nice avec la compagnie low cost easyJet. Il doit effectuer un stage d’une semaine sur la Côte d’Azur.

Les ennuis ont commencé durant le vol, raconte La Voix du Nord. Sa mère s’amuse à suivre le trajet aérien de son fils sur l’application d’easyJet. Elle s’aperçoit que l’avion dévie de sa route pour atterrir à Marseille.

Aucune place dans le car

Le jeune homme prévient sa mère qu’un car est affrété par easyJet pour aller jusqu’à Nice. Il lui explique qu’il est prioritaire pour le prendre, d’après ce que lui a dit la compagnie aérienne.

Or, dans les faits, tout le monde se précipite dans l’autocar qui arrive vers 20h et le Dunkerquois se retrouve sur le quai, faute de place disponible. Sa mère tente alors de joindre easyJet pour régler le problème. En vain.

Dans l’aéroport jusqu’à minuit

L’ado sera tout de même accueilli par l’aéroport avec un autre jeune passager victime de la même mésaventure. On leur offre un repas vers 22h et ils doivent attendre minuit pour que les hôtes niçois de Romain viennent les chercher tous les deux dans un aéroport vide.

« Je suis atterrée par l’attitude totalement négligente de la compagnie envers un passager mineur. Depuis, j’ai envoyé une réclamation sur le site. Aucune réponse. J’ai donc contacté le Défenseur des droits de l’enfant », signale la mère de Romain au quotidien régional.

Ce mercredi, la compagnie aérienne a contacté 20 Minutes pour apporter quelques précisions : « À partir de 14 ans, les passagers sont autorisés à voyager seuls et sont éligibles à la même prise en charge que les adultes, qui dans ce cas peuvent bénéficier du remboursement de leurs dépenses liées à l’acheminement jusqu’à Nice par leurs propres moyens », explique easyJet. Doit-on comprendre que l’ado aurait dû prendre seul le taxi et envoyer sa note au transporteur ? La compagnie a ajouté qu’elle avait contacté la famille de Romain « afin de trouver un compromis à sa situation ».

Le stage de l’ado doit s’achever en fin de semaine. Il doit renter dans le Nord par avion… avec easyJet.