Lille: Le zadiste blessé à Notre-Dame-des-Landes est étudiant à Lille

FAITS DIVERS Amputée d’une main après des affrontements à Notre-Dame des Landes, la victime est étudiant à Lille…

G.D.

— 

Illustration des affrontements à Notre-Dame des Landes.
Illustration des affrontements à Notre-Dame des Landes. — SESébastien Salom Gomis / SIPA

II a été amputé d’une main. Le jeune homme qui a été gravement blessé, mardi, lors des affrontements entre zadistes et gendarmes, à Notre-Dame-des-Landes, est étudiant à Lille, a-t-on appris de La Voix du Nord.

Ce Marseillais de 21 ans poursuit ses études à l’université de droit de Lille, en sciences politiques. Il a eu la main arrachée par l’explosion d’une grenade lacrymogène, mardi matin. Hospitalisé au CHU de Nantes, ses jours ne sont pas en danger.

Deux versions

Selon le procureur général à Rennes, la victime « s’est emparée d’une grenade lacrymogène jetée par les forces de l’ordre ». « Alors qu’il armait son bras pour lancer ce projectile en direction des gendarmes, l’objet a explosé », précisait-il dans un communiqué.

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi après-midi, l’avocat de la victime, Me Hervé Gerbi, a donné une autre version, selon Presse Océan. Le jeune homme lui a expliqué avoir ramassé une grenade au sol dans avoir l’intention de la relancer sur les gendarmes. Elle a explosé quelques secondes après.

L’avocat a, par ailleurs, annoncé qu’il comptait porté plainte pour savoir ce que cette munition faisait aux pieds de son client et dans quelles circonstances elle a été jetée. L’inspection générale de la gendarmerie nationale a également été saisie dans cette affaire.