Daubresse et les siens récupèrent une petite place dans l'exécutif

V. V. - ©2008 20 minutes

— 

Ça ressemble fort à un lot de consolation. Martine Aubry a proposé au groupe de Marc-Philippe Daubresse d'intégrer le bureau exécutif de Lille métropole communauté urbaine (LMCU). En proportion du nombre de voix qu'il a recueillies à l'élection (18 %), neuf sièges sur une cinquantaine seront réservés aux élus de droite. Mais ni vice-présidence ni délégation. « Elle n'était déjà pas obligée de nous ouvrir le bureau », lâche Christian Decocq, conseiller d'opposition.

Sorte de conseil des ministres de la métropole, le bureau de LMCU est l'endroit où sont discutées les principales délibérations, avant leur adoption définitive lors des conseils communautaires. « Martine Aubry ne pouvait pas prétendre gouverner la métropole sans prendre en compte l'avis du maire de Lambersart, celui de Marcq-en-Baroeul ou encore le mien », a poursuivi Christian Decocq. Prendre en compte, non. Mais pour ce qui est de la prise de décision... « On verra bien si notre avis n'est que consultatif. » Réponse vendredi lors de l'installation de ce bureau.