A pied pour un peu de blé

Emma Carlier - ©2008 20 minutes

— 

Tentes, sac à dos et duvets. Les étudiants qui se destinent à une carrière sociale ont entamé, hier matin, une marche de 334 km depuis Lille. D'ici à quinze jours, ils espèrent rallier Paris et le bureau de Xavier Bertrand, ministre du Travail, afin de l'alerter sur leurs problèmes de stage.

Depuis le 1er février, les structures sont obligées de rémunérer les stages de plus de trois mois. « Mais les assos n'ont pas les moyens, déplore Flore, l'une des manifestantes. On se retrouve donc sans stage. » Les étudiants réclament un déblocage de fonds publics pour aider ces structures.