Lille: Sciences Po est, à son tour, bloqué par un mouvement étudiant contre Parcoursup

UNIVERSITE L’Institut des études politiques (IEP) de Lille rejoint le mouvement de contestation de loi « Orientation et réussite des étudiants »…

Gilles Durand

— 

Sciences Po Lille bloqué, le vendredi 20 avril.
Sciences Po Lille bloqué, le vendredi 20 avril. — G. Durand / 20 Minutes

Depuis jeudi matin, c’est Sciences Po Lille qui se retrouve bloqué. Dans un communiqué, le comité de mobilisation réclame, à sont tour, le retrait de la loi ORE (Orientation et réussite des étudiants), mais aussi le rejet de la loi Asile et immigration, de la réforme du rail et « l’arrêt des violences policières ».

Intervention des CRS

Ce vendredi matin, les CRS sont intervenus pour débloquer une entrée secondaire. Mais les grilles de l’entrée principale restaient toujours fermées, tenues par une cinquantaine d’étudiants.

« Le blocus a été voté mercredi en assemblée générale, par 138 voix contre 52 », précise une porte-parole du mouvement d'opposition à Parcoursup. Réunis en assemblée générale (AG) jeudi après-midi, les étudiants ont voté la reconduite du blocage pour ce vendredi (46 pour et 8 contre).

A l'entrée de Sciences po Lille.
A l'entrée de Sciences po Lille. - G. Durand / 20 Minutes

« Une cinquantaine d’étudiants assurent le blocage extérieur mais personne n’occupe le bâtiment », précise François Benchendikh, directeur des études de l’IEP (Instituts d’études politiques) dans Le Monde. Quatre autres IEP ont rejoint la mobilisation contre la loi ORE. Reste à savoir si le mouvement lillois va continuer, avec les vacances scolaires qui commecent samedi.