Hauts-de-France: Avis aux allergiques, il faut fuir le bouleau

SANTE Le bouleau est l’arbre dont le pollen est le plus allergisant en région…

Gilles Durand

— 

Illustration d'une rhinite.
Illustration d'une rhinite. — JS Evrard / SIPA

En journalisme, on appelle ça un marronnier : une information qui revient chaque année à la même période. Le marronnier en question est, en fait, le bouleau. Comme tous les ans à l’arrivée du printemps et des beaux jours, le pollen sort de son cocon fait souffrir le nez et les yeux des allergiques.

« Le bouleau est l’arbre dont le pollen est le plus allergisant dans les Hauts-de-France », précise l’Association pour la prévention de la pollution atmosphérique ( APPA). Selon les données recueillies cette semaine sur les capteurs régionaux, la concentration du pollen dans l’atmosphère est au plus haut et l’indice allergique atteint son maximum (5/5). Ça risque d’éternuer sévère dans les chaumières si la pluie ne vient pas atténuer le phénomène.

Rhinites, conjonctivites, quinte d’éternuements…

« En se déposant sur les muqueuses des voies respiratoires, ces pollens sont responsables d’allergies, principalement caractérisées par des rhinites, conjonctivites, quinte d’éternuements, toux, voire des crises d’asthme », prévient l’APPA.

Il est donc recommandé d’éviter de rester à proximité des bouleaux, facilement repérable à leur tronc blanc, de porter des lunettes de soleil pour réduire le contact du pollen avec l’œil, de ne pas aérer aux heures de pleine pollinisation, entre 9h et 16h et d’éviter de faire sécher son linge à l’extérieur.