Nord: Une nouvelle Fondation pour renforcer l’innovation dans le médico-social

ECONOMIE La Fondation du Nord, qui vient d’être lancée, espère lever des fonds privés pour stimuler les politiques publiques du département…

Gilles Durand

— 

La canne géolocalisable est une innovation nordiste pour permettre aux personnes âges d'alerter les secours rapidement.
La canne géolocalisable est une innovation nordiste pour permettre aux personnes âges d'alerter les secours rapidement. — Gilles Durand / 20 Minutes
  • Le Département du Nord lance une nouvelle Fondation pour développer ses actions publiques en lien avec le social et le médico-social.
  • L'objectif principal sera de développer les solutions alternatives concernant les personnes âgées.

Le mécénat au secours des politiques publiques. Le conseil départemental du Nord a lancé, jeudi, la première fondation pilotée par un Département. Mais à quoi va donc servir cette nouvelle instance, baptisée Fondation du Nord et qui sera chapeautée par la Fondation Agir contre l’exclusion (Face) ?

Solutions médico-sociales alternatives

« Globalement, il s’agit d’innover sur le terrain des solidarités, mais l’objectif principal sera de développer les solutions alternatives concernant les personnes âgées », précise Jean-René Lecerf, président (DVD) du Département. Le sujet est particulièrement sensible dans notre région où le vieillissement de la population va devenir problématique dans les années à venir.

« Nous souhaitons mobiliser davantage de ressources financières pour des projets autres que culturels et sportifs et qui seraient plutôt en lien avec l’environnement et surtout le social et le médico-social », assure Jean-René Lecerf.

Un million d’euros pour commencer

Cette Fondation réunit, pour l’instant, une trentaine de grosses entreprises régionales. Mais les PME et le monde de l’artisanat, voir les donateurs individuels, pourront aussi mettre au pot.

Le premier tour de table a permis de réunir un million d’euros. Un peu juste pour mettre en place des projets d’envergure, mais le président du conseil départemental est confiant : « Entre le domicile et le placement en établissement spécialisé, il doit y avoir des solutions qu’il faut développer pour rendre la vie des personnes âgées plus facile », note Jean-René Lecerf.

Une aubaine pour les innovations ?

Le projet intéresse au premier point le pôle économique Eurasanté qui, depuis deux ans, expérimente des projets liés à la domotique : un robot assistant à domicile ou une canne connectée pour prévenir les secours en cas de chute, par exemple.

« Le secteur santé de la silver économie, c’est-à-dire en lien avec le 3e âge, est en plein boum, mais le coût des produits innovants reste un frein car le modèle de remboursement est complexe », souligne Eurasanté.

Reste que les entreprises qui développent ce genre de produits lèvent actuellement beaucoup de fonds et que passer par une Fondation est un moyen efficace pour accélérer les expérimentations.

>> A lire aussi : Des robots pour briser la solitude