Nord: La hausse de la fiscalité locale inquiète le Medef des Hauts-de-France

ECONOMIE Le président du Medef des Hauts-de-France a présenté, mercredi, les chiffres qui, selon lui, plombent les entreprises…

Gilles Durand

— 

Frédéric Motte, président du Medef Hauts-de-France.
Frédéric Motte, président du Medef Hauts-de-France. — G. Durand / 20 Minutes

« Ces taxes locales nous inquiètent davantage que l’impôt sur les sociétés, car elles touchent les entreprises quels que soient leurs résultats. » Frédéric Motte, président du Medef Hauts-de-France, présentait, mercredi, le baromètre de la fiscalité locale des entreprises dans la région.

Une moyenne de 2.607 euros par salarié

En 2016, cette fiscalité représentait 3,7 milliards d’euros perçus par les collectivités, soit, en moyenne, 2.607 euros par salarié, mais avec de fortes disparités selon les territoires.

Alors que les taxes et cotisations dans la communauté de communes de Pévèle-Carembault (Autour de Pont-à-Marcq) s’élèvent à 1.622 euros, elles atteignent 4.045 euros pour la communauté urbaine de Dunkerque. « C’est historique. Le secteur est très industrialisé. mais nous allons discuter avec les élus pour chercher des solutions », explique Frédéric Motte.

Plus fort que l'inflation et le PIB

Mais c’est surtout l’augmentation de 4,9 % de la pression fiscale qui inquiète le patron du régional du Medef : « Elle a augmenté à un rythme supérieur à l’inflation et au PIB, ce qui signifie qu’on s’appauvrit collectivement ». Et, selon lui, « la baisse des dotations de l’Etat ne risque pas d’améliorer la situation ».