Lille: Clap de fin pour la location de V'Lille en longue durée

TRANSPORT Le service de location de vélos en longue durée ne sera pas reconduit au 1er avril 2018…

Mikaël Libert

— 

Lille, le 6 dŽcembre 2011. Des cyclistes ˆ V'Lille dans le centre ville.
Lille, le 6 dŽcembre 2011. Des cyclistes ˆ V'Lille dans le centre ville. — M.LIBERT/20 MINUTES

Ce n’est pas une blague. Kéolis Lille a annoncé l’arrêt, le 1er avril, de son service de location de vélos longue durée (VLD) assuré par Transpole via V’Lille. Ce n’est pas une surprise, la Métropole européenne de Lille (MEL) n’ayant pas souhaité reconduire cette prestation dans le cadre de la nouvelle concession de service public (CSP) de transports, remportée par Kéolis en décembre dernier.

« le service de location de vélos longue durée (VLD) ne sera plus proposé lors de la prochaine CSP qui prendra effet au 1er avril 2018 », a confirmé Kéolis à 20 Minutes. Les personnes abonnées à ce service seront informées de cette décision « dans les prochains jours », mais elles pourront néanmoins garder leurs montures jusqu’à la fin de la période de location.

Trop peu d’utilisateurs

Selon des chiffres fournis par la MEL, le service de VLD, proposé depuis 2011, n’a pas su conquérir un public : « Il nous fallait faire des choix et c’est un service qui avait un coût ». En effet, fin février 2018, seuls 730 vélos étaient loués, dont 417 vélos classiques, 217 vélos électriques et 96 vélos pliants.

De son côté, la MEL explique qu’il n’y aura pas de dispositif spécifique mis en place pour remplacer le service de VLD : « La politique de la MEL en faveur du vélo est ambitieuse. Il y aura un redéploiement des stations V’Lille sur la métropole pour assurer un service plus efficace. Par ailleurs, l’aide à l’achat d’un vélo a bénéficié à environ 10.000 métropolitains et nous réfléchissons à l’opportunité de lancer une seconde vague d’aides », assure-t-on à la MEL.

>> A lire aussi : L'aide à l'achat booste les ventes de vélos à Lille

Pour les actuels abonnés VLD très attachés à leur bicyclette, pas de panique. Transpole va leur proposer de racheter le vélo qu’ils utilisent sans avoir toutefois communiqué de fourchette de prix. Transpole précise aussi que « le reliquat éventuel de vélos pourra faire l’objet de ventes spécifiques ».