Lille: La police judiciaire voulait profiter du congrès du FN pour auditionner un élu du Var

JUSTICE Le sénateur-maire (FN) de Fréjus, David Rachline, est visé par une enquête sur des emplois fictifs présumés au conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, en 2010 et 2015…

G.D.
— 
David Rachline.
David Rachline. — IBO/SIPA

Une enquête visant le Front national (FN) avance. Ainsi, le congrès du FN, qui se tient à Lille, samedi et dimanche, a failli être entaché d’une audition à la police judiciaire (PJ), raconte La Voix du Nord.

C’est le sénateur-maire de Fréjus, David Rachline, qui est visé dans une enquête sur de présumés emplois fictifs au conseil régional du Nord Pas-de-Calais.

Audition reportée

Les enquêteurs de la PJ de Lille voulaient profiter de la présence de l’élu FN au congrès, ce week-end, pour l’entendre en audition libre. Selon le quotidien régional, David Rachline était convoqué, ce vendredi, mais il a demandé le report de l’audition.

Le ministère public de la justice de Lille a lancé une enquête en 2016, après avoir reçu une lettre anonyme, dénonçant trois emplois fictifs de collaborateurs d’élus du groupe FN au conseil régional du Nord Pas-de-Calais, entre 2010 et 2015. Deux des personnes soupçonnées ont déjà été entendues. Il reste la troisième, David Rachline.