Lille: Giroptic, constructeur de caméras 360 degrés, met la clé sous la porte

ECONOMIE Le produit développé par cette start-up avait pourtant séduit le PDG de Facebook en avril 2017…

Mikael Libert

— 

Pesant à peine 200 grammes, la 360cam Giroptic photographie et filme à 360°.
Pesant à peine 200 grammes, la 360cam Giroptic photographie et filme à 360°. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

C’est une belle histoire qui se termine. Le fondateur et PDG de Giroptic, Richard Ollier, a annoncé que sa société, spécialisée dans la conception et la fabrication de caméras à 360°, mettait la clé sous la porte a révélé le site internet FrenchWeb. Le gros coup de pub que lui avait apporté le patron de Facebook en avril 2017 n’a pas suffi à l’entreprise française pour se maintenir dans un marché très concurrentiel.

« C’est dur de dire au revoir. Je suis triste d’annoncer que nous fermons Giroptic, aujourd’hui, 5 Mars 2018 », a écrit Richard Ollier sur le site Internet de sa société qui employait 45 personnes. Le PDG annonce pourtant que Giroptic a vendu 20.000 caméras dans le monde entier en 2017 mais que ce chiffre, bien qu’important, « n’a pas suffi à créer une entreprise durable au fil du temps ».

Un accord qui n’a pas abouti

Pour assurer sa pérennité, Giroptic a tenté, au cours des huit derniers mois, de s’associer avec « un fabricant de smartphones de premier plan ». Mais l’accord n’a pas abouti à la dernière minute pour une raison que le PDG n’a pas précisée.

>> A lire aussi : Giroptic, la petite française qui s'attaque à GoPro

L’aventure de Giroptic a commencé en 2008. L’entreprise, qui n’était qu’une petite start-up à l’époque, avait lancé sur le marché le Giroptic 360 HDR, une « caméra boule » essentiellement destinée aux professionnels de l’immobilier et du tourisme.

Ensuite, ce sont huit autres modèles de caméras qui ont été développés par Giroptic en dix ans. Le plus célèbre d’entre eux étant le Giroptic iOs, un appareil qui transforme un smartphone en caméra 360. 4.500 exemplaires ont d’ailleurs été donnés par Mike Schroepfer, le Chief technology officer de Facebook, lors de la conférence annuelle des développeurs de Facebook en avril 2017.