VIDEO. Calais: Le dispositif de «mise à l'abri» des migrants ouvert 39 fois depuis décembre

MIGRANTS 10.000 «mises à l'abri» auraient été effectuées via ce dispositif, ouvert de 18h à 9h30 « dès que les températures atteignent le zéro degré », selon le préfet du Pas-de-Calais…

20 Minutes avec AFP

— 

Pour se protéger du froid, les migrants de Calais peuvent, ce dimanche 4 février 2017, aller s'abriter dans des conteneurs et hangars ouverts pour l'occasion.
Pour se protéger du froid, les migrants de Calais peuvent, ce dimanche 4 février 2017, aller s'abriter dans des conteneurs et hangars ouverts pour l'occasion. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Le dispositif de «mise à l'abri» des migrants à Calais, activé dans le cadre du «plan grand froid», a été ouvert 39 fois depuis le 9 décembre, a affirmé mardi soir le préfet du Pas-de-Calais en visite dans un hangar.

>> A lire aussi : L'Etat assurera la distribution de repas aux migrants à partir du 6 mars

Ce dispositif a été mis en place pour accueillir les migrants certaines nuits en fonction des conditions climatiques (températures, vent, pluie) pendant la période hivernale. Des conteneurs d'une capacité de 85 places ont ainsi été installés pour accueillir les femmes et les enfants et deux hangars de 335 places au total ont été aménagés pour les hommes majeurs.

 

Quelque 350 migrants vivraient à Calais et aux alentours

Ce dispositif, ouvert de 18h à 9h30, «accueille les migrants dès que les températures atteignent le zéro degré», a affirmé Fabien Sudry, le préfet du Pas-de-Calais, précisant que quelque «10.000» mises à l'abri ont été effectuées depuis l'ouverture du dispositif. «Entre 280 et 300 personnes bénéficient ces derniers jours de ces structures» ouvertes depuis jeudi dernier, a-t-il précisé.

Selon Météo-France, dans la nuit de mardi à mercredi, les températures devaient étaient comprises entre -2 et -5 degrés. Selon la préfecture, quelque 350 migrants vivent actuellement à Calais et aux alentours. «Un chiffre en nette baisse par rapport à ce qu'on enregistrait encore voici quelques semaines», a commenté le préfet. Selon les associations, «entre 500 et 600 migrants» vivent actuellement dans le Calaisis.

A partir du 6 mars, l'État doit assurer la distribution de repas à ces migrants qui vivent à Calais dans l'espoir de passer en Grande-Bretagne.