Lille: Martine Aubry plie face au plébiscite des parents pour la semaine de 4 jours

EDUCATION La maire de Lille avait organisé une consultation sur les rythmes scolaires dans toutes les écoles de la ville…

Mikaël Libert

— 

Les petits lillois n'iront plus à l'école le samedi matin (illustration).
Les petits lillois n'iront plus à l'école le samedi matin (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Une consultation sur les rythmes scolaires a été organisée à Lille.
  • La majorité des parents s’est prononcée pour l’abandon de l’école du samedi matin.
  • Il reste à déterminer la répartition des heures de classe sur la journée.

La démocratie participative a parlé. Samedi, une grande consultation a été organisée dans toutes les écoles et groupes scolaires de la ville de Lille. La question était : êtes-vous favorable à un retour de la semaine de quatre jours ? C’est le « oui » qui l’a emporté haut la main.

La grogne des parents d’élèves couvait depuis qu’en 2013, la maire de Lille, Martine Aubry, avait décidé de faire venir les enfants à l’école le samedi matin. Malgré sa conviction que l’école du samedi était une bonne chose pour les enfants, la maire de Lille avait renoncé, en mai dernier, a demander une prolongation de l’expérience qui devait durer trois ans.

Une très forte participation

Pour en finir avec la polémique, ce sont donc plus de 16.000 parents d’élèves qui ont été invités à se prononcer, samedi matin, sur l’organisation des rythmes scolaires pour la rentrée prochaine. Une sorte de référendum dont le résultat s’impose à Martine Aubry comme elle l’avait promis. Le chiffre de la mobilisation, fourni par la mairie, est impressionnant : 10.982 bulletins ont été comptabilisés, soit un taux de participation de 65,5 %.

>> A lire aussi : Une mère de famille nordiste condamnée pour l'absentéisme de ses enfants à l'école

Une très large majorité des parents d’élèves, 64 %, s’est prononcée pour une organisation du temps scolaire sur quatre jours. Exit donc le samedi matin. « C’est la fin d’un rythme inadapté au monde actuel […] générant un absentéisme massif », s’est aussitôt félicité l’Association des parents Lillois. Ce choix implique « des journées plus longues pour les enfants et l’arrêt des nouvelles activités périscolaires », a déploré pour sa part la mairie.

Quelle organisation pour septembre prochain ?

Se pose à présent la question de la répartition des heures de classe pour les enfants. « La ville reviendra-t-elle aux trois heures le matin et trois heures l’après-midi ou osera-t-elle des matinées plus longues », s’interroge l’Association des parents Lillois. Côté mairie, Charlotte Brun, adjointe aux politiques éducatives, a réaffirmé qu’en effet, la mairie travaille sur la piste de matinées plus longues. C’est néanmoins le Directeur académique (DASEN) qui « déterminera et entérinera, en mars, l’organisation scolaire » pour la rentrée de septembre 2018.