VIDEO. Dieudonné annonce son retour à Lille, cette fois dans une salle de 3.000 personnes

POLEMIQUE L’humoriste contesté Dieudonné a l’intention de revenir à nouveau en catimini sur scène, à Lille, le 11 février…

Gilles Durand
— 
Dieudonné, en 2009, à Villeneuve d'Ascq.
Dieudonné, en 2009, à Villeneuve d'Ascq. — M.Libert/20 Minutes
  • Un centre culturel et une salle de réception privée assurent avoir été trompés par Dieudonné.
  • L'humoriste a réservé les lieux en usant d'une supercherie.
  • Dieudonné compte revenir à Lille dans les mêmes conditions, le 11 février.

Un centre culturel et une salle de réception privée de la métropole de Lille disent avoir été bernés. L’humoriste Dieudonné s’est produit sur scène à  La Condition publique de Roubaix, samedi soir, et dans les Salons Kennedy de La Chapelle-d’Armentières, dimanche soir. Or, les responsables affirment avoir loué leur lieu pour une marque de cosmétiques et un spectacle de théâtre.

>> A lire aussi : Dieudonné parvient à jouer en se faisant passer pour une entreprise de cosmétiques

Condamné pour antisémitisme

La mystification a si bien réussi que Dieudonné annonce, ce lundi, sur son profil Facebook, qu’il revient à Lille, le 11 février, « dans une salle de 3 000 personnes ». Cette fois-ci, sera-il possible de faire interdire son spectacle ?

L'annonce de Dieudonné sur son site officiel.
L'annonce de Dieudonné sur son site officiel. - Capture d'écran

Juridiquement, rien n’empêche Dieudonné de jouer sa dernière création, La Guerre. La condamnation pour antisémitisme qui a touché l’artiste concernait un précédent spectacle. Mais la polémique qui entoure le personnage explique la réticence de certaines salles à l’accueillir. D’où le subterfuge utilisé par Dieudonné.

La stratégie consiste à n’annoncer le lieu exact du spectacle qu’à la dernière minute par SMS. Les gérants de salle se retrouvent alors devant le fait accompli. « Nous avons décidé de ne pas annuler au dernier moment pour des raisons d’ordre public », souligne la mairie de Roubaix.

« Il faut un trouble à l’ordre public pour intervenir »

Même discours du côté de la ville de La Chapelle-d’Armentières. « Moi je désapprouve l’individu. Mais il faut un trouble à l’ordre public pour intervenir », précise le maire, Bernard Coisne qui indique à La Voix du Nord qu’il va voir « juridiquement » ce qu’il peut faire.

Interrogé par 20 Minutes, un juge du tribunal administratif de Lille avoue lui aussi son impuissance. « Seul le motif de trouble à l’ordre public pourrait éventuellement être évoqué pour interdire un spectacle. »

Les Salons Kennedy envisagent de porter plainte

En octobre 2017, par exemple, le tribunal administratif de Grenoble avait autorisé Dieudonné à se produire dans la ville, rejetant un arrêté municipal de la ville qui voulait l’interdire.

Néanmoins, la Condition publique et le gérant des Salons Kennedy envisagent de porter plainte pour escroquerie et abus de confiance. « J’ai déposé une main courante au commissariat pour dénoncer la prestation qui n’était pas celle annoncée, annonce Michaël Decherf. Les policiers doivent vérifier s’il s’agit de droit pénal ou civil. »