Nord : Le top 5 des grosses affaires d’escroquerie du département

FAITS DIVERS La préfecture du Nord a dévoilé quelques-unes de plus grosses malversations mises à jour par les forces de l’ordre en 2017…

Gilles Durand
— 
La section économique et financière de la police judiciaire de Meaux a enquêté sur une escroquerie en bande organisée (Illustration).
La section économique et financière de la police judiciaire de Meaux a enquêté sur une escroquerie en bande organisée (Illustration). — Elisa Frisullo / 20 Minutes
  • La préfecture du Nord a annoncé de bilan de la délinquance en 2017.
  • Quelques escroqueries importantes ont été dévoilées.
  • Une société de call center a réussi à détourner 11 millions d’euros auprès de milliers de victimes.

Du compteur trafiqué aux relances téléphoniques frauduleuses. La préfecture a dévoilé, samedi, le bilan 2017 de la délinquance dans le département du Nord. 20 Minutes vous livre les cinq plus grosses escroqueries de l’année.

1. Des études énergétiques qui rapportaient gros. Quand l’escroquerie en bande organisée utilise des pratiques commerciales agressives. Une société de call-center
proposait par téléphones des études énergétiques et des regroupements de crédits à la consommation à des usagers. Bilan : plusieurs milliers de victimes et un préjudice total estimé à 11 millions d’euros.

2. Les compteurs étaient trafiqués. Dans cette affaire, quatre hommes ont été arrêtés et écroués. Entre 2011 et 2017, ils sont parvenus à vendre 348 véhicules affichant un compteur kilométrique minoré.

3. Le changement de banque était fictif. La manœuvre était tellement bien rodée qu’une société s’est fait piéger. Basés à l’étranger, les escrocs se faisaient passer pour un fournisseur ayant changé de domiciliation bancaire pour récupérer un virement de 472.858 euros. Suite aux investigations effectuées par la police judiciaire, la somme a été gelée. Elle est en cours de rappel.

4. Travail dissimulé par des palettes de bois. La gendarmerie a procédé au démantèlement d’une bande organisée pour travail dissimulé et blanchiment. Elle employait des ouvriers étrangers non déclarés dans une activité de confection de palettes de bois qui générait plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires. Plus de 890.000 euros d’avoirs criminels ont été saisis et les trois principaux mis en cause ont été interpellés et écroués.

5. Une Ferrari payée par des abus de biens sociaux. La brigade financière de la sûreté urbaine de Dunkerque a mis à jour une affaire d’abus de biens sociaux et de banqueroute en vue de fraude fiscale. Cette affaire a abouti à la saisie d’une Ferrari.