Lille: Police des transports, nouvelle patinoire...Les cinq projets de la Métropole de Lille

PROJETS A l'occasion des 50 ans de la Métropole de lille, son président, Damien Castelain a annoncé plusieurs chantiers à venir...

Gilles Durand

— 

Le futur siège de la Métropole de Lille ?
Le futur siège de la Métropole de Lille ? — Keurk
  • La métropole de Lille (MEL) fête ses 50 ans d’existence en 2018.
  • Le président de la MEL, Damien Castelain, prévoit plusieurs chantiers d’avenir.
  • Des événements culturels vont jalonner l’année 2018, notamment au stade Pierre-Mauroy.

La métropole de Lille (MEL) a du pain sur la planche. Profitant de la célébration des 50 ans d'existence de la Métropole de Lille, son président (SE), Damien Castelain, a annoncé, jeudi, le lancement de plusieurs chantiers dans les mois à venir. Petit tour d’horizon.

Une police métropolitaine des transports. « Avec le préfet, nous avons proposé la création d’une véritable police métropolitaine qui viendra appuyer les polices municipales. Elle aura vocation à compléter le dispositif de sécurité qui sera mis en place dans notre réseau de transport en commun, à partir du mois d’avril », souligne Damien Castelain. Reste à modifier les textes de loi pour permettre à la MEL de s’emparer de la compétence sécurité, réservée pour l’instant aux communes.

Un centre pour produire sa propre énergie. Il est question de construire un technocentre de la méthanisation à Wambrechies. Constat est fait que la MEL dépend à plus de 95 % d’énergies produites hors de son territoire. Or la métropole pourrait inverser la tendance en s’orientant vers le biogaz, grâce à la méthanisation, processus naturel de dégradation des matières organiques. « La station d'épuration de Marquette-lez-Lille méthanise déjà ses boues d’épuration pour produire du gaz et de l’électricité », souligne la MEL.

Vers une seconde patinoire ? La patinoire de Wasquehal a battu son record de fréquentation, en 2016, avec 175.000 entrées. « Il faut s’interroger sur le besoin d’une seconde patinoire sur la métropole. Nous allons étudier l’opportunité d’un tel équipement, en lien avec la Fédération française des sports de glace », selon Damien Castelain.

Un anniversaire en musique. La MEL va aussi célébrer ses 50 ans en musique avec trois événements en 2018. Le 26 mai, le Parc Mosaïc, à Houplin-Ancoisne, va accueillir un opéra en plein air : Nabucco de Verdi. Le 23 juin aura lieu, au Stade Pierre-Mauroy, la 2e édition du North Summer festival, une soirée entièrement consacrée à l’electro, avec, entre autres le DJ Martin Solveig. Enfin, le 1er juillet, nouvel opéra, cette fois au Stade Pierre-Mauroy (encore) et ce sera Carmen de Bizet.

Déménagement de La MEL. Finie la rue du Ballon ? Le président de la MEL souhaiterait déménager des locaux où l’institution siège depuis 50 ans. Pas assez grands. La récente mise sur le marché du bâtiment Biotope et ses 30.000 m2 de bureaux, entre le siège de Région et Lille Grand Palais, pourraient convenir aux ambitions métropolitaines. Il s’agit du bâtiment qui devait accueillir l’Agence européenne du médicament.