Lille: Pourquoi des milliers de voitures ont galéré à sortir d’Euralille samedi

CIRCULATION Samedi, en fin d’après-midi, près de 2.000 automobilistes ont été pris au piège dans le parking du centre commercial…

Mikaël Libert

— 

Jour de soldes à Euralille (illustration).
Jour de soldes à Euralille (illustration). — M.Libert / 20 Minutes
  • Des centaines de voitures coincées dans le parking d’Euralille, samedi.
  • Un « concours de circonstances » pour le directeur du centre commercial.
  • La ville affirme ne pas avoir été sollicitée pour dépêcher des policiers.

Six pieds sous terre. Pour le second samedi des soldes, le centre commercial Euralille a connu une affluence record. Selon son directeur, Hugo Rey, plus de 80.000 personnes ont foulé les allées de ce temple lillois du shopping. Sauf qu’au moment de rentrer chez eux, en fin d’après midi, les clients qui avaient garé leurs véhicules dans le parking souterrain ont vécu un véritable enfer. beaucoup sont restés bloqués pendant plusieurs heures.

«Des maux de tête pendant deux jours»

« C’était la grosse galère, nous sommes restés coincés au niveau -2 pendant plus de 2h30, peste Cindy. J’ai eu des maux de tête pendant deux jours à cause des gaz d’échappements », témoigne-t-elle auprès de 20 Minutes.

« Horrible. 4h20 d’attente interminable… La police inexistante, 1.800 véhicules bloqués, bref un carnage », s’indigne, pour sa part, Anne-Karine sur notre page Facebook. Julie, une autre internaute, ironise : « Une heure coincés dans le parking, mais un super concert de klaxon pour faire passer le temps ».

Un «concours de circonstances»

« Euralille n’est pas gestionnaire du parking, mais nous tenons quand même à nous excuser auprès de nos clients », assure Hugo Rey. Fraîchement arrivé à la tête d’Euralille, le directeur avance un « concours de circonstances » imprévisible : « Ce n’était pas une journée à risque. Mais il y a eu la pluie, des accidents, une forte affluence et des concerts à l’Aéronef et au Zénith », énumère-t-il.

Selon la préfecture, « aucun incident routier sur les axes majeurs entrant ou sortant de l’agglomération lilloise a été signalé samedi après-midi ». La circulation était juste très dense et, comme les sorties du parking se trouvent toutes du côté de l’avenue Willy-Brandt, désormais en boucle, ça bouchonnait.

Aller se garer ailleurs

Beaucoup ont reproché l’absence de policiers. « Nous n’avons pas été sollicités, ni avant, ni pendant l’incident, par le gestionnaire du parking pour dépêcher des policiers municipaux », assure Jacques Richir, adjoint au maire en charge de la gestion de la voirie. L’élu ne remet pas en cause la fameuse boucle, issue du nouveau plan de déplacement urbain, mais pointe plutôt du doigt les automobilistes.

« C’est dans la nature des automobilistes de vouloir se garer au plus près. Mais il y a d’autres parkings, comme Lille-Europe ou Grand-Palais, où il y a toujours des places le samedi », note l’élu. Même réflexion pour cet autre internaute sur Facebook : « Moi pas de souci. Je me gare au parking du casino de Lille comme ça pas de problème ».