Lille: Trois choses à retenir des vœux de la maire, Martine Aubry

POLITIQUE A l’occasion de ses traditionnels vœux à la presse, la maire de Lille, légèrement grippée, a fait le tour des sujets qui la préoccupent…

Gilles Durand

— 

Martine Aubry, lors des vœux à la presse, le 18 janvier 2018.
Martine Aubry, lors des vœux à la presse, le 18 janvier 2018. — G. Durand / 20 Minutes
  • Martine Aubry souhaite que le PS se remette au travail, en annonçant son soutien à Olivier Faure.
  • La maire de Lille dénonce la politique d’Emmanuel Macron.
  • Une grande exposition sur le sport et la photo aura lieu à Lille, à l’automne.

Comme chaque année, c’est une Martine Aubry un peu grippée qui avait réuni la presse, ce jeudi, pour lui souhaiter ses vœux. Retour sur une cérémonie où la maire (PS) de Lille en profite toujours pour exposer son point de vue sur la politique nationale et pour faire quelques annonces. Tour d’horizon.

>> A lire aussi : «Au point où en est le PS, il ne pourra qu’aller mieux en 2018», selon Martine Aubry

La petite phrase. « Au point où en est le PS, il ne pourra qu’aller mieux en 2018 ». Sous-entendu, surtout si Olivier Faure est élu à la tête du parti lors des élections qui se tiennent le 29 mars. En effet, la maire de Lille a annoncé qu’elle soutenait le député de Seine-et-Marne.

Elle en a profité pour demander aux socialistes de se « remettre au travail ». « Nous avons beaucoup travaillé quand j’étais Première secrétaire, assure-t-elle. Il faut construire un grand projet de social-démocratie de gauche. Rien n’est pire que les petits arrangements entre amis »

Le petit tacle. Il était, bien entendu, pour Emmanuel Macron et le gouvernement. « Margaret Thatcher se sentirait assez bien dans la politique économique et sociale menée par le gouvernement », glisse Martine Aubry qui considère que « ce n’est pas en enrichissant quelques-uns qu’on va relancer la croissance ».

Selon elle, « Muriel Pénicaud réinvente l’eau chaude » en créant les « parcours emplois compétences ». « Ce dispositif est une pâle copie des emplois aidés. On n’a pas attendu la ministre pour s’occuper de l’avenir professionnel de ces emplois aidés », souligne martine Aubry.

La petite annonce. A partir du 1er février va se mettre en place un plan Propreté à Lille. « C’est vrai que les trottoirs sont dégueulasses. Il faut agir, mais c’est aussi aux citoyens de s’emparer du problème en rappelant à leurs voisins les actes de civilité. C’est toujours mieux quand ça se passe comme ça », explique-t-elle.

Par ailleurs, la maire de Lille a annoncé, côté économie, l’installation d’un marketplace à Euratechnologies et, côté culture, une grande exposition photo sur le foot, le cyclisme et la boxe, pendant deux mois, à l’automne.