Mort d'une fillette en Algérie: Le procès se tiendra le 29 janvier

JUSTICE Après quatre mois d’instruction, la justice algérienne va statuer sur l’affaire du décès d’une fillette de Roubaix dans un hôtel-appartement d’une ville balnéaire du pays…

Gilles Durand

— 

La ville d'Annaba, en Algérie.
La ville d'Annaba, en Algérie. — Maps4news
  • Une Roubaisienne de 9 ans avait trouvé la mort dans un hôtel-appartement en Algérie, à l’été 2017.
  • L’autopsie avait conclu à une intoxication au monoxyde de carbone.
  • Le procès se tiendra le 29 janvier.

On devrait bientôt connaître les circonstances exactes de la mort, en Algérie, d'une fillette de Roubaix, à l’été 2017. Le procès doit se tenir le 29 janvier, à Annaba, cité balnéaire où le drame avait eu lieu dans un hôtel-appartement, a-t-on appris, ce mercredi.

Intoxication au monoxyde de carbone

Le matin du 1er septembre, Schéhérazade Gueroui, une Roubaisienne qui passait ses vacances avec sa fille de 9 ans sur la côte algérienne, avait découvert Sarah décédée dans son lit.

>> A lire aussi : Le monoxyde de carbone responsable de la mort d'une fillette en Algérie

La mère avait porté plainte contre l’hôtel Mimosa Palace. Une enquête avait été ouverte et le rapport d’autopsie avait conclu à une mort par intoxication au monoxyde de carbone. Schéhérazade Gueroui n’avait eu la vie sauve que grâce au port de son masque contre l’apnée du sommeil.

Homicide involontaire

Les gestionnaires de l’hôtel vont devoir répondre au chef d’accusation d’homicide involontaire. « Ce procès doit aussi disculper totalement la mère qui avait fait l’objet de soupçons, notamment de la part de blogs locaux », souligne un de ses avocats, Damien Legrand, qui se réjouit de la rapidité de la justice algérienne.

Il est vrai que quatre mois d’instruction ont suffi au juge algérien pour boucler le dossier.