Lille: Pourquoi les VTC vont bloquer Lille, vendredi matin

SOCIAL A l’appel du syndicat SCP, une opération escargot sera organisée, vendredi matin aux abords de l’aéroport de Lesquin et des gares de Lille par les chauffeurs de VTC…

Gilles Durand

— 

Illustration d'une Manifestation de VTC à Paris, en décembre 2015.
Illustration d'une Manifestation de VTC à Paris, en décembre 2015. — N. Messyasz/SIPA

La circulation risque d’être encore plus perturbée aux abords de Lille, vendredi matin. Le syndicat SCP des chauffeurs VTC appelle à manifester à partir de 7h30 à l’aéroport de Lesquin, puis aux abords des gares de Lille Flandres et Lille Europe. Une opération escargot est programmée sur l’A1 avec des barrages filtrants.

Première mobilisation à Lille

« Il s’agit de la première mobilisation à Lille pour protester contre des conditions de travail qui se détériorent », note Hassan Sour, représentant du syndicat pour les Hauts-de-France.

>> A lire aussi : Va-t-on avoir du mal à trouver un VTC pour le Nouvel An 2018?

Principal grief, « la mise en place d’un tarif minimum acceptable qui ne soit pas dicté par les plates-formes de mise en relation ». Car dans le maquis des VTC, LOTI et autres plates-formes de mise en relation, les chauffeurs se sentent floués, à en croire Hassan Sour.

« Le tarif de base est à 6 euros chez Uber qui prend 25 % et l’Etat 10 %. Qu’est ce qui reste au chauffeur ? Sans compter que ce n’est toujours pas clair concernant la maraude électronique », ajoute-t-il.

L’accès aux gares et à l’aéroport

Mais sur la métropole lilloise, les chauffeurs se plaignent aussi des difficultés de plus en plus grandes pour accéder aux gares lilloises et à l’aéroport de Lesquin. « On souhaiterait pouvoir utiliser les voies de bus, comme les taxis, revendique notamment le représentant du syndicat. Et pouvoir se garer plus facilement près des gares pour déposer nos clients. »

« Concernant les accès aux gares de Lille, il n’y aura pas d’évolution au regard des VTC, ni de restrictions supplémentaires, confirme la mairie de Lille. La réglementation prévoit des emplacements réservés aux taxis, mais pas aux VTC ». La métropole lilloise compte environ 300 chauffeurs VTC, indépendants ou en société, selon le syndicat.