Roubaix: Trois Nordistes soupçonnés de djihadisme ont été arrêtés et placés en détention provisoire

FAITS DIVERS Trois hommes de Roubaix et Douai sont soupçonnés d’avoir véhiculé la propagande du djihad via l’application cryptée Telegram…

G.D.

— 

Illustration du drapeau islamique.
Illustration du drapeau islamique. — H. Malla / SIPA

Ils sont considérés par la police comme des chantres de la propagande du groupe État islamique sur les réseaux sociaux. Trois hommes ont été arrêtés, début décembre, dans le Nord, révèle, ce mercredi, Europe 1.

Apologie du terrorisme

Deux d’entre eux, originaires de Roubaix, ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste. Le troisième, interpellé près de Douai, est accusé d’apologie du terrorisme. Tous trois ont été placés en détention provisoire.

>> A lire aussi : La région d’Aprilia en Italie, une plaque tournante du djihadisme?

On suspecte leur activité de représenter plus de la moitié de la propagande française pro-Daesh sur l’application cryptée Telegram. Le premier, âgé de 31 ans, est soupçonné d’avoir été en contact direct avec des responsables de la propagande francophone en Syrie. Il est revenu d’Egypte avant l’été.

Aller-retour avec la Belgique

Le deuxième a 18 ans. Il avait créé son compte à 15 ans, et faisait des allers-retours entre la Belgique, où il résidait, et Roubaix, son lieu de travail. On leur reproche d’avoir posté des centaines de messages à la gloire de l’organisation État islamique.