Miss France 2018: Pourquoi le Nord-Pas-de-Calais est devenu imbattable à ce concours ?

PEOPLE Avec l’élection Miss France 2018 de Maëva Coucke, le Nord-Pas-de-Calais décroche sa troisième couronne en quatre ans…

Gilles Durand

— 

Miss Nord-Pas-de-Calais Maëva Coucke  a été élue Miss France 2018, samedi 16 décembre à Chateauroux.
Miss Nord-Pas-de-Calais Maëva Coucke a été élue Miss France 2018, samedi 16 décembre à Chateauroux. — SIPA
  • Le Nord-Pas-de-Calais fait partie des (ex-)régions les plus peuplées.
  • Le vote du public et la fibre régionaliste jouent un rôle.
  • Les Miss nordistes sont toujours élues difficilement.

Troisième sacre en quatre ans. Avec l’élection de Maëva Coucke comme Miss France 2018, l’ancienne région Nord-Pas-de-Calais n’en finit plus de remporter le titre. Sans oublier qu’Iris Mittenaere a également été élue Miss Univers 2017 et Margaux Deroy Miss Prestige nationale en 2015. Il a fallu pourtant attendre 2015 pour que le Nord-Pas-de-Calais décroche sa première couronne avec Camille Cerf. D’où vient cette soudaine réussite ?

>> A lire aussi : Qui est Maeva Coucke, la miss qui offre le triplé au Nord-Pas-de-Calais?

Le mode de scrutin. Depuis la polémique qui avait émaillé l’élection de Miss France en 2009, le système de vote a changé. Le poids des téléspectateurs est désormais primordial. Et le Nord-Pas-de-Calais est non seulement peuplé, mais le nombre de personnes qui regardent TF1 est également plus important qu’ailleurs en France. Sans compter que les téléspectateurs belges peuvent aussi se sentir plus proche de la candidate nordiste. Si cette dernière parvient à passer le cap du jury qui désigne les 12 finalistes, elle part avec un avantage certain.

La fibre régionale. C’est un vrai camouflet pour nos politiques. Le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie montrent avec cette élection qu’ils ont encore une identité propre, malgré la décision du conseil régional de malaxer ces deux régions en une instance baptisée Hauts-de-France. Une appellation que continue d’ailleurs à dédaigner le comité Miss France. Pour combien de temps ?

Des élections difficiles. Il faut l’admettre, les Miss nordistes font partie des moins bien élues de ces neuf dernières années. Maëva Coucke a obtenu 29,2 % des voix, soit simplement 4 % de plus que sa Dauphine corse. Ah, si la Corse était plus peuplée… En 2015, Camille Cerf avait fait un peu moins (29 % et 4,6 % d’avance). En 2016, Iris Mittenaere avait obtenu 26 %, le plus faible score, ce qui ne l’avait pas empêchée de décrocher l’année suivante la couronne de Miss Univers. A titre de comparaison, en décembre 2012, la Bourguignonne Marine Lorphelin avait été élue avec 41,7 % des voix et une avance de 17,7 %.