Lille: Kéolis garde la mainmise sur la gestion de Transpole

TRANSPORTS La concession du réseau de transports en commun de la métropole de Lille reste entre les mains de Kéolis…

Gilles Durand

— 

Ilustration de Transpole
Ilustration de Transpole — M.LIBERT / 20 MINUTES

Et le vainqueur est… Kéolis. Sans surprise, les élus du conseil communautaire de la Métropole de Lille (MEL) ont choisi d’attribuer à nouveau la concession de service public des transports en commun à cette entreprise. Ce contrat est le plus important pour la MEL. Il porte sur un chiffre d’affaires d’environ 2 milliards sur les sept prochaines années.

Long feuilleton à rebondissement

Cette décision est l’épilogue d’un long feuilleton à rebondissement. Depuis un an et demi, les deux géants des transports publics s’affrontent pour décrocher l’exploitation du réseau métropolitain. En décembre 2016, la MEL avait décidé d’annuler le premier appel d’offres, provoquant du retard et la colère de Kéolis qui avait déposé un recours auprès du tribunal administratif. Ce dernier avait donné raison à la MEL.

En mai 2017, quelques semaines avant la remise de l’offre finale, c’est une bévue administrative qui décide la MEL à s’en passer. Cette fois, c’est Transdev, laquelle s’était retrouvée avec des informations concernant Kéolis, qui attaquait. Le Conseil d'Etat a dû trancher sur cette affaire, reportant encore de deux mois la décision finale.

« Keolis était la meilleure offre, annonce Damien Castelain, président (SE) de la MEL par un tweet. Elle nous permet de dégager la marge de manœuvre financière souhaitée pour créer de nouvelles offres de transport. »

Une analyse qui est loin d’être partagée par Eric Dillies, conseiller communautaire (FN). « Soit les bilans présentés sont insincères, soit ce sont les services qui sont offerts aux usagers qui en feront les frais », note-il sur Twitter.

Toujours sur Twitter, Jérémie Crépel, élu chez EELV, estime que « malheureusement, la volonté de réaliser des économies a primé sur l’ambition politique ».

Kéolis est le délégataire des transports publics de la MEL depuis 1983.