Alstom recondamné pour l'amiante de Stein

Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

Ils sont déçus, mais la victoire est là quand même. Les salariés de l'usine Stein-Alstom de Lys-Lez-Lannoy ont obtenu hier en appel la condamnation d'Alstom et de l'ancien directeur du site pour les avoir sciemment exposés à l'amiante. Dans son arrêt, la cour a toutefois réduit la condamnation du directeur de neuf à trois mois avec sursis, en rejetant notamment l'accusation d'infraction au code du travail. En revanche, la condamnation pour mise en danger de la vie d'autrui, déjà obtenue en première instance en 2006, a été confirmée.

« C'est important, car la cour a reconnu le caractère délibéré de cette mise en danger, a commenté Jean-Luc Poteau, ex-délégué CFDT de l'usine. Dorénavant, il ne sera plus indispensable de tomber gravement malade pour se faire indemniser. » La condamnation pénale d'Alstom au maximum prévu par la loi (75 000 euros d'amende) est une première judiciaire en France. Et les salariés comptent bien se servir de cet arrêt : « Il sera plus facile d'obtenir des attestations d'exposition à l'amiante », explique Jean-Luc Poteau. Une autre procédure est encore en cours au tribunal de grande instance de Lille pour obtenir ces attestations.