Le corbeau plane toujours sur le meurtre de Farbus

Thierry Butzbach - ©2008 20 minutes

— 

Est-ce un corbeau ou un ange gardien ? Le meurtre à Farbus de Laurence Maille, 36 ans, prend des allures de polar après la réception d'une seconde lettre anonyme disculpant son conjoint, John Szablewski, 29 ans, le principal suspect. Mi-février, son avocate, Me Julie Gorny, avait reçu une première missive dont l'auteur s'accusait d'être responsable, avec des complices, de la mort de la jeune femme. Celui-ci annonçait l'arrivée prochaine de preuves matérielles. Tenant parole, le correspondant inconnu a adressé la semaine dernière à l'avocate un plan localisant des « effets personnels » de la victime, suivi d'une recommandation : « Faites votre boulot. » « Il dit parler à cause d'un commanditaire qui n'aurait pas respecté leur accord », indique Me Gorny. L'avocate a transmis le courrier au juge d'instruction et réclamé une enquête complémentaire.

Voilà qui relance l'énigme. S'il clame son innocence, John Szablewski avait conduit, le 5 décembre, les enquêteurs dans la forêt de Vimy pour exhumer le corps de sa compagne. Il en avait lui-même signalé la disparition une semaine plus tôt. « Il reconnaît l'avoir enterrée, mais affirme ne pas l'avoir tuée », souligne son avocate. En retrouvant Laurence Maille morte au domicile conjugal, son conjoint aurait soupçonné un suicide. Le couple était en proie à des difficultés financières après la perte de l'emploi de John Szablewski. Ils donnaient l'image d'un couple sans histoire. Craignant que la thèse du suicide ne soit pas prise au sérieux, il aurait paniqué et fait disparaître le corps.