Le Nord-Pas de Calais découvre les pôles

Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

Ils découlent de la réforme lancée après le scandale judiciaire d'Outreau. Les six pôles d'instruction du Nord-Pas de Calais sont officiellement entrés en action le 1er mars. Dorénavant, les dossiers criminels ou complexes seront traités dans ces pôles aux moyens renforcés, où la collégialité de l'instruction (plusieurs juges en charge de la même affaire) est favorisée.

Toutes les affaires criminelles ouvertes depuis samedi sur le territoire du ressort de Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer seront instruites à Boulogne uniquement. Même chose à Béthune, qui traitera les affaires d'Arras.

Dans le Nord, la mobilisation des élus et l'avis rendu par le premier président de la cour d'appel de Douai, Jean-Claude Chilou, ont permis de conserver quatre pôles au lieu des trois d'abord envisagés : Lille, Valenciennes (avec Avesnes-sur-Helpe), Douai (avec Cambrai) et Dunkerque (avec Hazebrouck). « Les tribunaux qui ne sont pas pôles d'instruction resteront actifs, explique Jean-Claude Chilou. Ils pourront devenir des pôles spécialisés, par exemple dans les affaires familiales. »