Les ferries de Seafrance en rade à Calais pour la cinquième journée

(avec AFP) - ©2008 20 minutes

— 

On ne voit toujours rien venir. Le trafic des ferries Seafrance, entre Calais et Douvres, était interrompu hier pour la cinquième journée consécutive, en raison d'une grève des officiers. Le mouvement, qui réclame de meilleurs salaires et conditions de travail, a été reconduit jusqu'à ce midi par les officiers des cinq navires.

« La motivation est intacte. Tant qu'il n'y aura pas d'avancée, on continue », a déclaré Jacques Brouyer, de l'intersyndicale CGC-CGT, en dénonçant le « refus » de la direction de « s'asseoir à la table des négociations ». L'intersyndicale réclame notamment une augmentation salariale de 20 % sur trois ans pour les officiers et des modifications de plannings. « On n'augmente pas les salaires des uns et pas ceux des autres », a indiqué la direction de Seafrance. « On a un mur en face de nous », a souligné Jacques Brouyer. La direction de Seafrance a affirmé n'avoir reçu « aucune demande officielle [de rencontre] de l'intersyndicale », depuis la dernière réunion, jeudi.