Baisse de régime chez Ch'ti vélo

Camille Robert - ©2008 20 minutes

— 

Roue libre en campagne électorale. Depuis deux semaines, le directeur de l'asso lilloise Ch'ti vélo a décidé de ralentir l'activité de location derrière la gare Lille-Flandres. Le message d'Arnaud Del­court est clair : « Alors que le vélo est un enjeu de campagne, nous voulons que les collectivités s'engagent. » Le pro­blème, c'est l'argent. « La station a besoin de 200 000 euros pour vivre, poursuit Arnaud Delcourt, et les subventions ne sont pas suffisantes. » Conséquence : « Le local ferme désormais le week-end, et n'ouvre que le matin et le soir dans la semaine. » Du coup, « sur les cinq emplois aidés, il n'en reste plus qu'un ». Cette année, la mairie de Lille a accordé 35 000 euros, et le conseil régional doit l'imiter. Mais la communauté urbaine de Lille (LMCU) manque à l'appel : « Elle avait promis 50 000 euros, note Ch'ti Vélo. Finalement, ce ne seront que 10 000 euros. » Pour Eric Quiquet, le vice-président (Verts) de LMCU - et candidat aux mu­nicipales -, « la demande de subventions a subi un tir de barrage du cabinet de Pierre Mauroy [le président de LMCU] ». Motif : il n'y aurait pas de ligne budgétaire pour ce genre de structure. Contactée, la communauté urbaine n'a pu répondre.

Ch'ti vélo n'en est pas à sa première difficulté. En 2006, le mauvais état des comptes avait entraîné le licenciement de la directrice et le départ de deux employés. Mais Arnaud Delcourt concède que cette nouvelle restructuration, à un tour de roue du scrutin municipal, « n'est pas anodine ». En 2009, LMCU doit lancer un appel d'offres pour le marché public du transport, comprenant un volet vélo. L'objectif est de créer un système de vélos en libre-service comme à Paris ou à Lyon. Ch'ti vélo veut être de la partie. Le message a été entendu par Pierre de Saintignon, premier adjoint (PS) à Lille, en charge du Déve­loppement économique : « Nous ferons en sorte que l'association soit intégrée au projet. » En attendant, « des subventions supplémentaires seront envisagées après les élections ». Eric Quiquet assure, lui aussi, que Ch'ti vélo « doit trouver sa place dans LMCU ». Après les élections.