Nord: Des passages piétons en 3D pour inciter à freiner

SECURITE ROUTIERE La commune de Cysoing, dans le Nord, est la première en France à tester le passage piétons qui donne l’illusion d’être un obstacle en trois dimensions…

Gilles Durand

— 

Une illusion d'optique pour faire ralentir les véhicules, à Cysoing, dans le Nord.
Une illusion d'optique pour faire ralentir les véhicules, à Cysoing, dans le Nord. — G. Durand / 20 Minutes

L’illusion d’optique est assez réussie. Depuis le 26 octobre, la petite commune de Cysoing, près de Lille, dans le Nord, est la première en France à tester l’efficacité d’un passage piétons en 3D. L’opération dévoilée par La Voix du Nord vise à faire ralentir les véhicules aux abords de l’école maternelle Saint-Exupéry.

En trompe-l’œil

Le principe : dessiner sur le sol un passage piétons qui, à une certaine distance, donne l’illusion d’être en trois dimensions, sur le modèle des trompe-l’œil dont le plus célèbre exemple reste le plafond de la Chapelle Sixtine réalisé par Michel-Ange.

>> A lire aussi : VIDEO. L’Islande teste un passage piéton en 3D

A Cysoing, la peinture est, certes, moins élaborée, mais la société T1, basée à Santes, spécialisée dans le marquage au sol, a réussi son effet de perspective. Néanmoins, l’un des deux ouvrages, peint sur une montée, a du mal à maîtriser sa ligne de fuite. « L’aspect 3D disparaît aussi lorsque le sol est mouillé car on distingue mal la couleur noire », avoue Stéphane Sadonn, responsable exploitation chez T1.

Une décision rapide

Cette idée originale est née d’une photo prise en Islande et diffusée sur les réseaux sociaux, le mois dernier. « On y voit un passage piéton 3D, concept inventé en Inde, raconte Stéphane Sadonn. Cette photo a intéressé le maire de Cysoing et un de nos commerciaux. Ensuite, tout a été très vite ».

 

Le 18 octobre, décision était prise de tracer deux passages piétons à Cysoing. La semaine suivante, l’ouvrage était réalisé en une matinée. Le coût est environ deux fois plus élevé que pour un passage piétons classique, mais l’efficacité semble meilleure.

« Les automobilistes ralentissent davantage »

« C’est une bonne chose, témoigne un riverain. Depuis qu’il a été réalisé, on voit que les automobilistes ralentissent davantage ». Une mère d’élève note aussi la même tendance à rouler avec prudence, « ne serait-ce que par curiosité ».

Pour l’instant, aucun coup de frein intempestif n’a été constaté. « C’est un risque car un conducteur peut craindre de buter contre cet obstacle virtuel, mais, de toute façon, la vitesse est limitée à 30 km/h dans cette rue », note un voisin.

Aucun autre ouvrage de ce type n’est programmé, mais il est possible que Cysoing fasse des émules.