Hauts-de-France: Où vivent les riches et où se retrouvent les pauvres ?

SOCIETE L’Insee a publié les niveaux de vie des ménages par commune pour l’année 2014. Et les communes les plus riches et les plus pauvres sont…

Gilles Durand

— 

Revenu médian (en euros et par an) en 2014
Revenu médian (en euros et par an) en 2014 — Infogr.am
  • L’Oise est le département le plus riche des Hauts-de-France.
  • La Somme abrite le village le plus pauvre.
  • Ce sont dans certains villages que le niveau de vie moyen est le plus fort.

Sans surprise, l’Oise est le département le plus riche des Hauts-de-France. Mais où se trouvent les foyers de richesse et de pauvreté dans notre région? Grâce à une enquête de l’Insee, 20 Minutes vous dévoilent les communes les plus et les moins aisées*. On s’aperçoit que ce sont le plus souvent des villages qui arrivent en tête lorsqu’on établit une moyenne.

Dans l’Aisne. Le département se classe au 89e rang national, c’est-à-dire vers le bas, mais certains villages tirent leur épingle du jeu, comme Fayet (29.120 euros de revenu médian). Presque le double de la ville d’Hirson (15.129 euros) qui figure parmi les plus pauvres, mais aussi bien au-dessus de Saint-Quentin (16.417 euros).

  • Les plus riches : 1. Fayet (29.120) ; 2. Mesnil-Saint-Laurent (26.874) ; 3. Passy/Marne (25.100)…
  • La plus pauvre : La Fère (14.047).

Dans le Nord. Le département est classé à la 85e place nationale, mais possède des foyers de richesse conséquents. Parmi les villes, c’est  Bondues qui arrive en tête avec 31.471 euros. Lille obtient une moyenne précise de 18.000 euros comme revenu médian, loin devant Lourches, Roubaix ou Denain qui ferment la marche

  • Les plus riches : 1. Escobecques (33.649) ; 2. Gruson (32.515) ; 3. Mérignies (32.449)…
  • La plus pauvre : Denain (13.120)

Dans l’Oise. Au classement national, le département arrive 22e. Ce sont aussi de tout petits villages qui se distinguent loin devant Chantilly (24.912). La ville la plus riche est Lamorlaye avec 30.157 euros. Et la petite commune la plus pauvre est Héricourt-sur-Théron (15.544).

  • Les plus riches : 1. Amont-sur-Halatte (36.151) ; 2. Saint-Jean-aux-Bois (33.166) ; 3. Montépilloy (32.914)…
  • La plus pauvre : Creil (14.114)

Dans le Pas-de-Calais. Département le plus pauvre de la région (94e place nationale), le Pas-de-Calais abrite néanmoins Le Touquet (23.967 euros) qui est la première grosse commune en matière de richesse. A contrario, Sallaumines (14.151) et Lens (15.039) sont les plus pauvres avec le petit village de Vaulx, près d’Hesdin.

  • Les plus riches : 1. Pittefaux (28.666) ; 2. Fleurbaix (28.426) ; 3. Tardinghem (27.055)…
  • La plus pauvre : Vaulx (13.232)

Dans la Somme. Au niveau national, le département se classe à la 77e place et abrite la commune la plus pauvre de la région. La première commune importante la plus riche se trouve près d’Amiens. Il s’agit de Salouël avec 24.848 euros, qui se situe loin devant Ham (16.194) et Doullens (15.946).

  • Les plus riches : 1. Saint-Fuscien (32.439) ; 2. Dury (29.911) ; 3. Sains-en-Amiénois (28.795)…
  • La plus pauvre : Fresneville (12.364)

* A partir des déclarations fiscales, l’Insee a publié les niveaux de vie des ménages par commune pour l’année 2014. Il s’agit du revenu disponible d’un ménage divisé par le nombre d’unités de consommation (uc). Le calcul permet aussi d’obtenir un niveau de vie médian par commune, c’est-à-dire que la moitié de la population de cette commune sera au-dessus de ce niveau et l’autre moitié en dessous.